Vous devez respecter le droit d'auteur
Economie

Economie : pour le développement local au Mali, World Vision concentre ses efforts sur quatre secteurs fondamentaux

World Vision participe au développement local du Mali à travers plusieurs programmes dans différents secteurs. Dans un nouveau rapport publié le 4 septembre 2020, cette ONG fait le point de ses réalisations.

 

« L’année 2019 a été marquée par une insécurité croissante au Mali ; surtout dans le centre et le nord du pays. Des dizaines de milliers d’enfants et leurs familles ont dû quitter leur terre pour s’installer dans des communautés plus stables », indique l’ONG World Vision dans un rapport publié le 4 septembre 2020. A ces problèmes, cette ONG ajoute « des facteurs climatiques, qui augmentent la fragilité du pays. La dégradation continue de la situation humanitaire et l’intensification des conflits internes ». Ces conflits ont permis le renouvellement du mode d’intervention d’urgence de catégorie 3 en vigueur chez World Vision depuis septembre 2018 dans le nord et le centre du Mali, souligne la même source.

Face à ces situations difficiles pour les enfants maliens, World Vision a concentré son intervention sur quatre secteurs fondamentaux : la protection de l’enfance et la consolidation de la paix, l’assistance alimentaire, la santé et la nutrition, l’eau/assainissement et l’hygiène et l’éducation, précise le rapport.

Dans ce document de 40 pages, publié en anglais, cette ONG internationale expose tous les progrès qu’il a accomplis dans ses différents programmes : le parrainage, l’éducation, la santé et la nutrition, l’eau, l’assainissement et l’hygiène (WASH), la sécurité alimentaire, la résilience, les réseaux de microfinance, l’éco-agriculture, le secours d’urgence, la foi et le développement.

« Dans le domaine de l’éducation, World Vision a travaillé à renforcer les capacités de nombreux leaders de l’éducation dans la région de Mopti », affirme M. Patrick Danière, directeur national de World Vision avant d’indiquer : « Nous avons organisé la table ronde des acteurs de l’éducation sur la réouverture des écoles ».

En ce qui concerne les secteurs de l’eau potable, de l’assainissement et de l’hygiène, le rapport mondial indique qu’en 2019 « World Vision a investi un budget de 5,6 millions de dollars ». Un geste qui a permis à plus de 14 000 personnes supplémentaires d’accéder à l’eau potable durable et à plus de 100 000 personnes d’accéder à des installations sanitaires de base, souligne la même source. Dans le district sanitaire de Kolokani, ce financement a permis la « couverture complète de 23 centres de santé ». En mars 2019, World Vision a inauguré ses 1500 forages à Djinidié Sofina dans la commune de Dombila, précise ce rapport mondial 2019.

Togola

Source: Journal le Pays-Mali

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *