Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Dr J. Peter Pham, l’envoyé des États-Unis pour la région du Sahel : « Le succès de la transition pacifique du Mali vers un gouvernement constitutionnel dûment élu est vital pour le peuple malien…» – MALI CANAL
Actualité Politique

Dr J. Peter Pham, l’envoyé des États-Unis pour la région du Sahel : « Le succès de la transition pacifique du Mali vers un gouvernement constitutionnel dûment élu est vital pour le peuple malien…»

Le premier envoyé spécial des États-Unis pour la région du Sahel son Excellence Dr J. Peter Pham a séjourné, du 30 septembre au 3 octobre, au Mali. Durant cette visite, M.Peter Pham a rencontré les autorités de la transition (le Président Ba N’Daw, le vice-président Assimi Goïta,…), des leaders de la société civile, des chefs religieux et des fonctionnaires des Nations unies, de l’Union africaine, du G5 Sahel et de la communauté diplomatique.

Lors de ses rencontres avec les nouvelles autorités du Mali, l’envoyé spécial des États-Unis pour la région du Sahel a demandé  aux autorités de la transition d’honorer leurs engagements envers la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), notamment la tenue d’élections libres et équitables dans les 18 mois. Il a également encouragé les efforts pour lutter contre la corruption, répondre aux préoccupations relatives aux droits de l’homme, réformer les processus électoraux et mettre en œuvre l’Accord de 2015 pour la paix et la réconciliation au Mali.

« Le succès de la transition pacifique du Mali vers un gouvernement constitutionnel dûment élu est bien sûr vital pour le peuple malien, mais il est également essentiel pour la stabilité de la région dans son ensemble. La stabilité de la région est à son tour d’un grand intérêt pour les États-Unis », a déclaré Dr J. Peter Pham, lors de sa rencontre avec la presse malienne, le samedi 3 octobre 2020. Concernant l’embargo de la CEDEAO sur le Mali, l’envoyé spécial des États-Unis pour la région du Sahel a souhaité qu’on trouve des solutions à l’amiable afin que les sanctions soient bientôt levées. Dr J. Peter Pham s’est aussi dit ravi de la prise en compte de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali dans la charte de la transition: « Je suis content de voir dans la charte la reconnaissance de l’accord. Il faut une mise en œuvre rapide de l’accord dans l’intérêt du peuple malien.»

Pour l’envoyé spécial des États-Unis pour la région du Sahel, les citoyens du Mali, comme ceux de tout autre pays, ont besoin de sentir que leur gouvernement soit légitime, équitable, capable et désireux de répondre à leurs besoins. Cela implique, de son avis, de garantir la justice et la responsabilité pour les violations des droits de l’Homme commises par les forces de sécurité. « Sans ces conditions aucun degré d’engagement international n’a de chance de réussir, une gouvernance démocratique et inclusive peut constituer un rempart contre la propagation de l’extrémisme violent », a indiqué Dr J. Peter Pham. « Il faut nous aider à vous aider.Il y a des rapports d’exactions, il y a souvent des violations des droits de l’Homme. Il faut des enquêtes crédibles et des sanctions. Il faut respecter les droits, sinon on va perdre le soutien du peuple et du gouvernement américain qui, souvent sont sceptiques. »

Selon l’émissaire américain, les États-Unis et ses partenaires africains et européens ont tous intérêt à ce que la stabilité dans la région du Sahel soit renforcée. Cela implique, dit-il, des défis en matière de développement et de gouvernance, ainsi que la lutte contre les organisations extrémistes violentes. Face à un possible retrait des troupes américaines du Sahel, Dr J. Peter Pham précise qu’il y a beaucoup de spéculations et qu’aucune décision n’a été encore prise. «  Chaque année, les États Unis apportent une contribution de 300 millions de dollars au budget de la Minusma. »

Pour l’envoyé des États-Unis dans le Sahel, après soixante ans de partenariat, la collaboration entre son pays et le Mali se porte bien. « La semaine dernière, j’ai annoncé une aide humanitaire américaine supplémentaire de près de 152 millions de dollars pour la région du Sahel, dont près de 54 millions de dollars pour le Mali. », a -t-il déclaré. Selon lui, le gouvernement américain fournit une aide vitale aux personnes touchées par le conflit en cours dans la région, y compris les personnes déplacées, ainsi qu’aux communautés qui les accueillent. « Cette aide comprend des fonds pour l’alimentation et les abris d’urgence, l’accès aux soins de santé primaires, les fournitures médicales vitales, l’eau potable, la nutrition et la protection humanitaire d’urgence. C’est un exemple concret de plus de la façon dont les États-Unis viennent en aide à ceux qui sont dans le besoin », a indiqué Dr J. Peter Pham.

Madiassa Kaba Diakité

Source: Lerepublicainmali

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur