Vous devez respecter le droit d'auteur
Economie

Descente aux envers des protegés de l’ancien regime IBK : la BICIM aux trousses de Food Stop SARL/Pertrogio et AMZ pour une créance de 3,5 milliards de FCFA

La Banque Internationale pour le Commerce et l’Industrie au Mali (BICIM) dans une lettre adressée au Procureur de la République, a sollicité l’intervention de ce dernier pour faire la justice dans une affaire de créance opposant ladite banque à deux de ses clients. Selon la lettre, les clients en question ont une créance de 3,5 milliards de FCFA. Une situation qui plombe cet établissement financier depuis quelques années.

Les intouchables de l’ancien régime déchu d’Ibrahim Boubacar Kéïta sont dans la tourmente totale. Depuis le 18 août, les affidés et particulièrement les proches du fils de l’ancien Président, Karim Kéïta sont acculés de partout. La corruption et le détournement de fonds public par certaines personnalités non inquiétés parce qu’elles étaient dans les grâces du régime IBK tourne désormais en cauchemars.

En effet, dans une lettre en date du 24 septembre 2020, le Comité syndical de la BICIM (La Banque Internationale pour le Commerce et l’Industrie au Mali) a déposé un dossier brulant sur la table du Procureur de la République. Dans celle-ci, le Comité syndical de la BICIM dit saisir le procureur sur “un sujet très préoccupant’’. Selon cet établissement financier de la place, l’objet de sa lettre “concerne deux de ses clients indélicats’’.

Ceux-ci ont voulu profiter de leur situation privilégiée auprès du précédent régime pour se dérober de leurs créances qui plombent aujourd’hui l’ensemble du résultat, fruit du labeur des travailleurs’’, lit-on dans le communiqué signé (…)

Source : Nouvel Horizon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *