Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
DER géologie de la Fast : Ousmane Wane qui sa tête, la tête haute (témoignage) – MALI CANAL
Vous devez respecter le droit d'auteur
Culture

DER géologie de la Fast : Ousmane Wane qui sa tête, la tête haute (témoignage)

“Cher(e)s ami(e)s, Après un peu moins de neuf ans à la tête du Département d’Enseignement et de Recherche de Géologie de la Faculté des Sciences et Techniques, me voici arrivé au terme de mon exaltante mission. Au cours de cet exercice, j’ai réussi à ériger un DER à niveau prêt à relever les challenges auxquels il devra faire face à l’avenir, notamment ceux qui lui sont assignés par le long chemin escarpé de l’appropriation du savoir géoscientiste.

En cette occasion je renouvelle ma gratitude aux collègues qui avaient placé leur confiance en moi et qui m’avaient élu à trois reprises à la tête de ce département. J’ai été heureux de travailler avec eux. Nous avons relevé avec brio les défis qui étaient les nôtres grâce à la conjugaison de notre esprit de sacrifice et de nos dévouements respectifs en érigeant un DER pérenne. A l’heure actuelle, nous sommes cités en exemple en termes de rigueur, de compétences et d’éthique. Mais, toute œuvre humaine a une fin, et le temps de passer le relais est arrivé, il n’est pas bon de s’éterniser dans une fonction et à un moment donné il faut savoir partir la tête haute.

En prenant les rênes du DER de Géologie, je m’étais fixé comme objectif principal de mettre en place une forme d’organisation qui permet au DER de fonctionner normalement sans véritablement dépendre de ma personne ou de toute autre afin de le pérenniser car c’est cela qui était essentiel à mes yeux. J’avais également pour ambition de le hisser à un niveau d’excellence suffisamment satisfaisant pour en faire une référence au sein mon université et ailleurs, en termes de compétences, d’innovation, de rigueur et d’éthique.

J’avais vite compris, à l’époque, qu’il fallait d’urgence renforcer les capacités en ressources humaines du DER. Nous étions cinq assistants permanents au début accompagnés d’une poignée de vacataires, mais grâce à l’expression de nombreux besoins et à la persuasion nous sommes arrivés à être neuf (quatre maitres-assistants et cinq assistants permanents). A ce nombre, on peut rajouter cinq assistants vacataires à plein temps, ce qui porte notre total actif à 15 membres. La progression est bel et bien là, et elle porte un beau chiffre : 300%. A ce personnel permanent et semi-permanent, on peut encore ajouter 11 vacataires appartenant en grande partie à notre partenaire l’ENI-ABT. Le total enseignant-chercheur du DER est donc 26.

Par ailleurs, je me suis battu de toutes mes forces pour que le DER soit doté de deux laboratoires bien équipés: le Laboratoire de Minéralogie et de Pétrologie et le Laboratoire de Cartographie. J’ai mis en place le cycle Master (qui est déjà à sa troisième promotion) et de nombreuses unités d’enseignement, au niveau Licence, auxquelles sont associés des travaux pratiques et des travaux dirigés qui intègrent entre autres les reconnaissances macroscopique et microscopique des minéraux et des roches, la lecture des cartes topographique et géologique et le maniement de la boussole et du GPS, en somme des compétences attendues des géologues par les industries minières.

Au cours de l’année 2016, du 15 au 19 février 2016 précisément, j’ai eu l’insigne honneur de représenter l’ensemble des enseignants-chercheurs du REESAO (Réseau pour l’Excellence de l’Enseignement Supérieur en Afrique de l’Ouest), avec mon collègue pédologue de la Côte d’ivoire le Dr Dogniméton SORO, à l’atelier d’harmonisation des Curricula du Domaine Sciences et Techniques. Au cours de cet atelier nous avions eu le redoutable privilège, mais oh combien sacerdotal d’élaborer les syllabi (contenus des cours avec plans développés, les niveaux prérequis, le nombre de crédits, les modalités d’évaluation, etc.) de toutes les unités d’enseignement (matières) des Sciences de la Terre des deux premières années (semestre 1, semestre 2, semestre 3 et semestre 4) des Licences des Mentions Sciences de la Vie et de la Terre, et Sciences de la Terre. Je m’en étais sorti des maux crâniens terribles dont je ne pouvais jamais soupçonné l’existence!

Je garde encore la responsabilité du Laboratoire de Minéralogie et de Pétrologie et celle de nos deux masters (Master Géologie Appliquée et Master Géodynamique de la Lithosphère).

Je reste attaché à mettre mon expérience et mes compétences au service de mon département mais en même temps je souhaite prendre un peu de recul par rapport aux questions administratives du DER afin de permettre à la nouvelle Cheffe ou au niveau Chef d’entrer dans leurs habits et de les porter avec autorité et assurance car ce qui fonde les grandes réussites du management d’un groupe sont justement l’ordre et la discipline ! Wa Salam”

Source : Malicanal.com

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *