Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Démocratie : Kaou Djim, un risque pour la transition – MALI CANAL
Politique

Démocratie : Kaou Djim, un risque pour la transition

L’imprévisible Issa Kaou Djim est presque évité par les colonels de Kati qui craignent qu’il ne crée plus de problèmes à la transition. Jusqu’ici, l’ancien porte-parole de l’imam Mahmoud Dicko est la seule voix qui crie sur tous les toits pour changer les règles de la transition, en permettant par exemple à Assimi Goïta de se présenter à la présidentielle de 2022. En réalité, le vice-président qui aimerait bien diriger le Mali n’a jamais évoqué cette question avec Issa Kaou Djim.

Le problème est que le 4è vice-président du Conseil national de transition prêche pour sa propre chapelle, disons sa propre mosquée. Sachant qu’il aura tout à gagner dans l’arrivée d’Assimi Goïta ou de n’importe quel membre de l’ancien CNSP, Kaou Djim fait feu de tout bois. La semaine dernière, à l’occasion d’une fête organisée pour la fête du 8 mars, il est revenu sur la possibilité de changer les règles régissant la transition.

Dans son «one man show », Kaou Djim oublie que les carottes sont cuites pour lui qui a tout mélangé entre la mosquée de l’imam Dicko et le camp Soundiata de Kati. Dès qu’il a commencé à faire la promotion de la candidature d’Assimi Goïta, il a perdu ses soutiens les plus solides. D’abord, l’imam Mahmoud Dicko l’a définitivement lâché. Ce n’est pas un hasard si des figures de l’ombre ont osé débarquer Kaou Djim de la CMAS de l’imam Dicko. Ils l’ont fait avec la bénédiction de l’imam qui a compris que son porte-parole avait roulé tout le monde dans la farine.

En disant retourner dans sa mosquée après la chute d’IBK, l’imam Dicko avait laissé le champ libre à l’ambitieux Issa. Selon certaines sources, il a tapé sur la table lors d’une réunion pour que la composante politique du M5 RFP soit mise de côté. Les militaires qui croyaient que Kaou Djim était en mission de l’imam Dicko ont suivi la suggestion de ce dernier en mettant les hommes politiques de côté.

Aujourd’hui, Kaou Djim est sur le point d’être pris à son propre piège. L’imam Dicko a fait son manifeste en l’écartant purement de ce dossier. Plus grave, les sorties intempestives de l’ancien porte-parole de l’imam Dicko contribuent davantage les militaires à se méfier de lui. Ni Assimi Goïta ni les autres membres du CNSP n’acceptera désormais de se confier à Kaou Djim qui ne sait pas tenir un secret

A.D la sirene

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur