Vous devez respecter le droit d'auteur
Economie

Déblocage tardif de l’argent de la subvention des engrais de la campagne agricole 2020-2021 à l’ON : le président de la Chambre d’agriculture de Niono propose d’utiliser ce fonds pour payer les redevances d’eau

Le  Président Directeur Général (PDG) de l’Office du Niger, Abdoul Karim Konaté s’est rendu  la semaine dernière à Niono. Il s’agissait pour le premier responsable de l’Office d’échanger avec l’encadrement technique, les syndicats d’exploitants agricoles et les producteurs sur la situation de la subvention des engrais de cette année. Une subvention venue à un moment où les paysans n’ont plus besoin d’engrais pour leurs champs. En effet pour qui connaît bien les zones de produits agricoles de l’Office du Niger,  après le mois d’août les paysans n’auront plus besoin d’engrais parce que, à partir de septembre les récoltes commencent pour la plupart des cas, sauf retard, conformément au calendrier. Pour cette année l’argent de la subvention d’une enveloppe de 4 milliards devrait comme 50% soit 3 sacs à l’hectare contre 6 sacs des années précédentes est venue en retard. C’est en ce mois de septembre que l’argent à été débloqué au moment où la majeure partie des exploitants agricoles dans la zone Office du Niger n’en ont plus besoin. C’est pourquoi lors de la rencontre entre le PDG de l’Office du Niger, Abdoul Karim Konaté, les syndicats des exploitants agricoles et les producteurs, la semaine dernière à Niono, le président de la Chambre d’agriculture de la localité, l’honorable Diadié Bah, non moins PDG de la Société Ngoumani SA,  en tant que défenseur des intérêts des paysans, a fait part au PDG de l’Office du Niger de son inquiétude quant à l’utilisation de ces 4 milliards dans la subvention des engrais à l’heure actuelle. Selon lui, les paysans n’ont plus de besoin d’engrais pour leurs champs à moins qu’ils ne se mettent à le revendre encore. Mais, toutefois, il a proposé que cet argent soit utilisé à payer la redevance d’eau, afin de soulager les charges des paysans. Cette proposition du président de la Chambre d’agriculture de Niono qui a agréé la majeure partie des participants à rencontre a été rejetée par ses adversaires politiques. Ils sont allés plus loin jusqu’à tenter de ternir son image, en déformant ses propos, afin de de dresser les paysans contre lui.

Face à la situation, le PDG de l’Office du Niger, Abdoul Karim Konaté, un homme intègre qui a montré ses preuves partout il a passé à doit être vigilant pour ne pas tomber dans les pièges de ces politiciens. Même message à l’endroit de nos braves producteurs de l’Office du Niger, particulièrement dans le cercle de Niono à ne pas se laisser manipuler par certaines personnes, mal intentionnées qui cherchent à tout prix à les mettre dos à dos avec Diadié Bah.

AMTouré

Source : 22 septembre 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *