Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Débat autour d’ATT : Tiébilé Dramé recadre un militant de son parti – MALI CANAL
Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

Débat autour d’ATT : Tiébilé Dramé recadre un militant de son parti

« Je me suis interrogé sur notre attitude en 2012, en acceptant facilement le sort qui lui a été réservé cette année-là ».

Ce propos de mon camarade M. Ag Antafaye diffusé sur les réseaux interpelle.

Mais ce post ne saurait s’adresser au PARENA…. Les leaders de ce parti ont donné leurs poitrines contre le putsch et les putschistes de mars 2012.

Aux premières heures de la mutinerie, le PARENA a pris attache, individuellement, avec tous les leaders politiques syndicaux et les a invités « à la concertation et à l’action afin que l’ histoire du Mali ne retienne pas que nous sommes restés inactifs face à l’évolution qui se dessinait à Kati ». Après moult péripéties, les leaders politiques et syndicaux ont été invités à la Bourse du Travail à 20h.

A l’ heure indiquée, il n’ y avait à la Bourse que le PARENA, le CNJ ( Abdoulaye Touré quelques amis) et l’UNTM…..

Ce post ne saurait s’adresser au PARENA car défiant les balles tirées de tous côtés dans les

rues de Bamako, les leaders du parti ont tout tenté cette nuit afin que les forces démocratiques s’opposent au putsch naissant et non encore consommé.

A l’aube du 22 mars, les dirigeants du parti étaient chez Mgr Jean Zerbo pour l’inviter à prendre part à notre initiative contre le coup d’Etat dont l’annonce avait été faite au petit matin…

De l’ Archvêché, nous nous sommes rendus à la CSTM où se tenait, en cette heure matinale,  une réunion de ce qui allait devenir la COPAM, groupe de soutien à la junte putschiste.

Nous les avons conjurés de ne pas apporter leur soutien au coup d’Etat. En vain. « Vous, PARENA, on vous connaît, on vous respecte, on respecte vos positions… mais ce régime….Enfin, on a noté votre démarche, on vous reviendra… » Halli siini !

Ce post ne saurait s’adresser au PARENA, parce-que nous n’avons eu aucune complicité, aucune connivence avec la junte qui a renversé ATT.

Initiateur du FDR (le front anti-putsch), c’est le président du PARENA qui a rédigé le premier jet et qui a lu la première proclamation contre le coup d’Etat du 21 mars 2012. A la Bourse du Travail.

Nous avons résisté à toutes les sollicitations internes et externes pour aller faire allégeance à Kati.

Jamais un dirigeant du PARENA n’a pris son escabeau pour aller s’asseoir à Kati.

Allons-nous oublier le fait que plusieurs dirigeants ont quitté le parti parce que nous n’avions pas soutenu le putsch du capitaine Sanogo ?

Les membres du PARENA, la jeunesse du parti, les générations montantes, nos familles et nos enfants peuvent être fiers de la justesse des principes et du parcours de notre parti face aux événements survenus dans le pays, face au coup d’ État de mars 2012 en particulier.

Le PARENA ne saurait « rougir », ni baisser les yeux devant la dépouille du Président Amadou Toumani Touré.

Ceux qui n’ont pas su ou pu sortir, pour diverses raisons, dans la nuit du 21 mars 2012, ceux qui se sont précipités à Kati à l’aube du 22 mars et jours suivants, ceux qui se sont installés à demeure à Kati ne sauraient  en dire autant !

Nous sommes fiers de nous être opposés au coup contre ATT.

Mohamedoune Ag Antafaye, le PARENA ne saurait être compté au nombre de ceux qui ont lâché ou abandonné ATT.

Un parti, ce sont les principes, les valeurs.

Bamako, le 17 novembre 2020

Tiébilé Dramé

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *