Vous devez respecter le droit d'auteur
Société

Crise sociopolitique : le binôme UNTM-IPM pour éviter le chaos

Dans le cadre de l’apaisement du climat social actuel, l’IPM (Initiative Pour le Mali) a rencontré,  le mercredi 24 juin, le  comité exécutif de l’UNTM (Union nationale des Travailleurs du Mali) pour des  propositions de sortie de crise. Adhérant à la démarche de l’IPM, le secrétaire général de l’UNTM, Yacouba Katilé, a déclaré que  “nous devons vraiment nous investir pour éviter le chaos qui ne sera ni à l’honneur de personne encore moins de faire le bonheur de quelqu’un”.

Avec une longue série de rencontres en vue, l’IPM a pris son bâton de pèlerin pour rencontrer en premier l’UNTM. Pour son président d’honneur également président du Panel des Hautes Personnalités, le choix d’aller voir l’UNTM en premier n’est pas fortuit. Car dira-t-il, c’est la Centrale historique du changement de la révolution malienne“En mars 1991, l’UNTM a été une force de proposition qui a calmé le jeu. Aussi, l’UNTM est une mémoire sociale qui peut nous donner des conseils et orientations dans le travail que nous allons faire avec elle et d’autres forces sociales”a fait savoir Mamadou Seydou Traoré dit Babou.

Avec le Comité exécutif de l’UNTM, l’IPM a fait part de ses propositions de sortie de crise élaborées dans un document et transmis à la Centrale. “Nous allons l’étudier et voir ce que nous pouvons y apporter comme contribution pour qu’au finish nous pouvons vraiment constituer un groupe pour gérer la question ensemble”a indiqué Yacouba Katilé pour qui,  nous sommes arrivés à un niveau où les Maliens doivent se donner la  main pour chercher une solution définitive de sortie de crise et éviter le chaos.

En tant que leader syndical, le secrétaire général de l’UNTM a ainsi manifesté son inquiétude : “Nous devons vraiment nous investir pour éviter ce chaos qui ne sera ni à l’honneur de personne encore moins de faire le bonheur de quelqu’un. Il y a urgence aujourd’hui de faire asseoir les Maliens pour se parler et calmer le jeu. Il y a également urgence à préparer les éléments pour corriger ce qui ne va pas pour que le pays puisse vraiment sortir de l’ornière.

Dans son adresse à la presse,  Mamadou Seydou Traoré dit Babou  a déclaré que les échanges avec l’UNTM ont été fructueux et que l’IPM en a  tiré bon profit. Il a par ailleurs ajouté que la série de rencontres   va continuer avec  les partis politiques et plusieurs autres segments de la société. Ensuite faire une moisson totale de tout cela. Mais que l’urgence c’est d’apaiser le climat social.

Créée le 10 juin passé, l’IPM, aux dires de son président du Conseil d’Administration, Abraham Bengaly, est un cercle de réflexion et d’actions pour le Mali regroupant des universitaires, des cadres de l’administration publique, du secteur privé, de la diaspora ainsi que de la société civile.

Alassane CISSOUMA

Source : Mali Tribune

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *