Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

Crise sociopolitique au Mali : les femmes du RPM exhortent le M5-RFP à privilégier le dialogue

Soucieuses de la situation sociopolitique du Mali, et conscientes du rôle capital des femmes dans la recherche de la paix et la stabilisation dans une société comme la nôtre où le brassage ethnique permet de régler les différends, le Bureau nationale de l’Union des Femmes du Rassemblement pour le Républicain (BN-UF/RPM), a animé, le mardi, 23 juin 2020, dans la salle Fodé Kouyaté du CICB, un point de presse.

Dans sa déclaration lue  par  la présidente, Mme Diawara, Aissata Lady Touré, a déclaré avoir assisté avec amertume aux manifestations du M5-RFP demandant  la démission du président de la République démocratiquement élu  et son régime.  Pour  la  stabilité, pour la paix  dans notre pays, ajoute Touré, le BN-UF/ RPM, invitent  les acteurs  du M5-RFP à privilégier  le dialogue  et à éviter  la violence.

Par  la même occasion, elle  a invité le mouvement  à œuvrer  pour  la préservation   des institutions  de la République. Selon le BN-UF/RPM, pour  la  sortie  de crise politique, économique et sociale qui sévit  dans notre pays, aucun sacrifice  n’est  de trop. Pour  la  présidente  Diawara Aissata Lady Touré, beaucoup restent à faire  au Mali malgré  des amélioration  constatées dans  plusieurs  domaines comme la promotion  des femmes  à travers  la loi 2015-052 sur le genre qui a permis d’avoir 41 femmes députées en 2020 et 2030 conseillères  municipales en 2016.

Et pour y arriver, dit-elle, le Mali a besoin de paix plus que jamais aujourd’hui plus afin qu’il puisse  relancer  son économie pour le bonheur  des maliens de l’intérieur comme  de l’extérieur. Le BN-UF/RPM, souligne  Mme Diawara Aissata Lady Touré, reste convaincu  que seul le dialogue permanent inclusif contribuera fortement à l’apaisement  du climat social. Par ailleurs, dit-elle, le BN-UF/RPM reste  mobiliser  tout en apportant son appui inconditionnel au bureau politique  du RMP pour la défense  des institutions  de la République. Pour  terminer,  Diawara Aissata Lady Touré, s’est réjoui  de l’arrivée  de la mission  de la CEDEAO  dans le cadre   de la gestion  de la crise   sociopolitique qui mine notre pays.

Hadama B. Fofana

Source : Le républicain 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *