Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Crise sécuritaire à Gao : invasions menaçantes d’étrangers (Syriennes, Pakistanaises, Soudanaises, Egyptiennes entre autres) – MALI CANAL
Actualité Politique URGENT

Crise sécuritaire à Gao : invasions menaçantes d’étrangers (Syriennes, Pakistanaises, Soudanaises, Egyptiennes entre autres)

Depuis quelques temps, des informations concordantes font état de la présence massive de personnes qui seraient d’origines syriennes, pakistanaises, soudanaises, égyptiennes entre autres dans la région de Gao.
Ces personnes, selon nos sources, se déplacent dans des Toyota Land Cruiser sans plaques minéralogiques, par groupe, entre Ansongo Gossi et Gao. Officiellement, elles seraient venues pour rechercher de l’or à Intahaka, devenue, dit-on, une zone aurifère vers laquelle tout le monde se rue.

Plusieurs témoins voient dans ces déplacements d’étrangers « une méthode d’encerclement pour des attaques futures, avec l’alibi de recherches de mines d’or ». A bord de leurs pickups, ces « envahisseurs » ne subissent aucun contrôle de la part des policiers et gendarmes. C’est pourquoi, les populations lancent ces derniers jours des messages d’alerte pour avertir les autorités et pour dénoncer des faits de corruption facilitant leur installation dans la région. Certaines notabilités appellent l’Etat à envisager une intervention militaire afin de parer au danger dès maintenant, car « mieux vaut prévenir que guérir ».

Et un élu local de signaler, la semaine dernière, par un message audio ; « Les habitants de la région de Gao sont désemparés parce qu’ils sont certains que cette arrivée massive d’étrangers n’est pas justifiée par la ruée vers l’or des mines de Intahaka. Pour eux, il s’agit d’un positionnement stratégique pour d’autres raisons. L’or ne serait qu’un prétexte même s’ils sont impliqués dans l’extraction ».

Bruno D. S.

Source : Mali Horizon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur