Politique

Crise politique au Mali : La France suspend ses opérations militaires conjointes avec l’armée malienne

Le ministère français des Armées a fait savoir que Paris suspendait ses opérations militaires conjointes avec les forces maliennes. Cette décision devrait être réévaluée en fonction des réponses maliennes aux conditions françaises.

Hier jeudi 3 juin, le ministère français des Armées a fait savoir que la France suspendait ses opérations militaires conjointes avec l’armée malienne, selon l’AFP. «Des exigences et des lignes rouges ont été posées» par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) et l’Union africaine pour «clarifier le cadre de la transition politique au Mali», indique le ministère des Armées avant d’ajouter : «Il revient aux autorités maliennes d’y répondre rapidement». Ces décisions seront réévaluées dans les jours à venir au regard des réponses qui seront fournies par les autorités maliennes. «Dans l’attente de ces garanties, la France (…) a décidé de suspendre, à titre conservatoire et temporaire, les opérations militaires conjointes avec les forces maliennes ainsi que les missions nationales de conseil à leur profit», explique le communiqué avant de préciser : «Ces décisions seront réévaluées dans les jours à venir au regard des réponses qui seront fournies par les autorités maliennes.» Cette annonce survient alors que les relations sont tendues entre Paris et Bamako depuis la prise de pouvoir du colonel Goïta – un coup de force militaire qui a notamment poussé la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) à exclure le Mali de ses rangs. Paris, comme l’UE, avait dénoncé, le 25 mai, un «coup d’Etat inacceptable» après l’arrestation du président Bah N’Daw et du Premier ministre Moctar Ouane.

Dans ce contexte, le président de la République française Emmanuel Macron avait déclaré, le 30 mai, que la France retirerait ses troupes du Mali si celui-ci allait «dans le sens» d’un islamisme radical. La France, avec environ 5 100 hommes au sein de l’opération Barkhane, soutient le Mali qui fait face depuis 2012 à une poussée djihadiste partie du nord, ayant plongé le pays dans une crise sécuritaire avant de s’étendre au centre du pays.

républicain

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur