Vous devez respecter le droit d'auteur
Economie

Crise du coton : la fronde des producteurs

Contrairement à ce qui avait été dit il y a une dizaine de jour, les producteurs de coton rechignent à cultiver le coton cette année. En effet, lors de la rencontre avec le Premier ministre le dimanche 7 juin, le gouvernement avait annoncé une subvention de 35 milliards. Cela avait permis de fixer le prix du coton à 250 francs pour le premier choix et 225 francs pour le deuxième choix. Mais comme nous l’annoncions, les producteurs de coton n’étaient pas très enthousiastes. En effet, l’année dernière, le kilo de coton était vendu à 275 francs sans oublier la subvention des intrants qui leur permettait d’acquérir le sac à 11.000 francs. Or cette année, non seulement le prix du kilo de coton est en nette recul mais en plus ils n’auront pas droit à la subvention sur les intrants ce qui va les contraindre à débourser 18.000 francs pour le sac au lieu des 11.000 de l’année dernière. Face à cette discorde autour du prix, plusieurs producteurs refusent de cultiver le coton cette année. La crainte d’une année agricole sans coton s’accroit jour après jour.

Le mardi dernier, le président de l’Assemblée nationale Moussa Timbiné a rencontré les représentants de l’APCAM, de la CMDT et de la Coopérative des producteurs de coton. Ils lui ont expliqué que les producteurs ne veulent rien entendre : le statu quo ante ou rien du tout parce que dans leur entendement c’est une promesse du président de la République de céder l’engrais à 11.000 francs le sac. Pendant le temps où les négociations traînent, la montre tourne. En effet, si d’ici le 20 juin (c’est-à-dire dimanche prochain) il n’y a pas de solution, la saison sera en péril préviennent les responsables de la CMDT.

La Rédaction Source : La nouvelle <République 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *