Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Convoqué au tribunal de la Commune V : des manifestants ont empêché l’audition de l’imam Dicko, le gouvernement lui a présenté ses excuses suite à sa convocation par la justice – MALI CANAL
Actualité Politique URGENT

Convoqué au tribunal de la Commune V : des manifestants ont empêché l’audition de l’imam Dicko, le gouvernement lui a présenté ses excuses suite à sa convocation par la justice

L’Imam Mahmoud Dicko, l’ancien président du Haut conseil islamique a été convoqué au tribunal suite à ses propos tenus lors de son dernier meeting du samedi 29 février 2020.

Après un document écrit du Procureur général hier lundi 2 mars vers 18h 21mn, le procureur de la République du Tribunal de grande instance de la Commune V avait saisi la Section d’investigation judiciaire (SIJ) du camp l afin qu’elle remette une convocation à l’imam Mahamoud Dicko.

Selon nos sources, le motif consistait à répondre à l’enquête du parquet ouverte contre lui pour menace à l’ordre public. Le très respecté imam Dicko était convoqué au parquet du Tribunal de grande instance de la Commune V du district de Bamako ce mardi 3 mars 2020 puisque la SIJ (section judiciaire d’investigations) lui a remis ladite convocation.

Ayant eu vent de la nouvelle, des milliers de personnes se sont données rendez-vous devant le tribunal de la Commune V ce mardi. Aux environs de 10h, la devanture du tribunal était pleine à craquer. Preuve que la popularité de ce dignitaire religieux reste intact. Ses fans se sont regroupés sur le lieu pour empêcher son audition.

C’est aux environs de 13H que le célèbre imam et parrain du mouvement la CMAS s’est présenté. Il fut accueilli comme un messie à son arrivée au tribunal.

Les manifestants avaient pris d’assaut l’entrée principale du tribunal. Ils qualifient la convocation de leur leader ” d’antagonisme entre musulmans et Cafris (mécréants) et invoque le jihad”.  “Il faudrait marcher sur nos corps pour auditionner notre chef, nous irons tous. “

Sous la pression des manifestants, la convocation de l’ancien président du Haut conseil islamique a finalement été annulée.

Selon son porte-parole, Issa Kaou Djim qui confirme l’annulation, “en réalité, le gouvernement du Mali ne sait plus où il faut aller. “

Des sources indiquent que le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiébilé Dramé, et son homologue de la Justice, Malick Coulibaly, ont été dépêché chez l’imam pour présenter les excuses du gouvernement.

Si l’on en tient aux apparences de ce matin, l’affaire semble définitivement close, et la manifestation annoncée pour le vendredi prochain est maintenue.

Source : Malicanal.com

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur