Vous devez respecter le droit d'auteur
Economie

Contrôle et audit des marchés publics: des auditeurs, contrôleurs et inspecteurs actualisent leurs connaissances

L’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de services publics organise du 7 au 12 octobre deux sessions de formation et de perfectionnement à l’intention des auditeurs, contrôleurs et inspecteurs. Ces formations sont axées sur le contrôle et l’audit des marchés publics et des délégations de services publics ainsi que l’évaluation du système de passation des marchés publics.

La cérémonie d’ouverture a eu lieu, hier lundi, dans la salle de conférence du Bureau du vérificateur général sous la présidence du Président de l’ARMDS, le Dr Allassane BA. C’était en présence du Vérificateur général, Samba Alhamdou BABY ; de Madame le Contrôleur général des services publics, KONATE Salimata DIAKITE, et plusieurs acteurs de la commande publique.
Ces deux sessions, dont une session d’initiation et une session de perfectionnement, sont destinées aux vérificateurs, auditeurs, contrôleurs et inspecteurs relevant du Bureau du Vérificateur général, de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite et du Contrôle général des services publics.
Dans ses mots de bienvenue, le Vérificateur général a félicité l’ARMDS d’avoir initié cette formation à l’intention des auditeurs, contrôleurs et inspecteurs.
À son tour, madame le Contrôleur général des services publics a déclaré que cette formation est très importante pour les auditeurs parce que, souligne-t-elle, les marchés publics constituent un domaine où beaucoup d’argent est tracé. Pour elle, il est nécessaire que les acteurs comprennent le processus pour mener à bien leur mission.
Le Président de l’ARMDS, le Dr Allassane BA, a informé qu’au Mali le volume des marchés passés en 2018 s’élève à 535 245 103 865 FCFA pour 4 602 marchés passés par l’ensemble des autorités contractantes.
Selon lui, la passation des marchés représente plus de 60% de l’exécution des crédits du Budget de l’État et des concours financiers des Partenaires techniques et financiers. Le Dr BA a noté que la passation des marchés constitue un terrain privilégié de détournements des fonds publics en raison de la méconnaissance des textes que par des faits délibérés.
C’est pourquoi, soutient-il que marchés publics méritent une attention particulière, si bien que chaque erreur, fraude, montage de corruption augmente la dette et freine le développement proportionnellement à la valeur monétaire du préjudice causé.
Pour éviter tout risque, estime-t-il, les vérificateurs, contrôleurs, auditeurs et inspecteurs se doivent de disposer d’une bonne connaissance des pièges qui sont présents dans ce domaine et de la manière de les démasquer, de s’en protéger et par ricochet de protéger le pays.
Durant six jours, les participants auront l’occasion d’échanger en profondeur sur les procédures de la commande publique, l’audit de la commande publique et l’évaluation du système de passation des marchés publics.
Ils se familiariseront avec différents thèmes de l’audit de la commande publique, dont la définition et les objectifs de la mission d’audit de marchés publics ; l’analyse des risques qui brossera entre autres les risques budgétaires dans le cadre des Marchés publics ; les risques situés en amont de l’appel d’offres ; les risques situés à la phase d’attribution des marchés et les risques situés en aval de l’attribution du marché ; la méthodologie d’audit ; les points de vérification.
Le Président de l’ARMDS a estimé qu’au-delà de la vérification financière des entités qui seront désormais contrôlées par les spécialistes, un accent particulier pourrait être mis sur certains indicateurs, notamment le choix approprié du mode de passation du marché ; les règles applicables à la publicité et aux délais ; les règles de participation et de sélection ; la qualité des dossiers d’appel d’offres et de l’évaluation des offres…

PAR MODIBO KONE

Source infomatin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *