Vous devez respecter le droit d'auteur
Economie

Conseil national du patronat du Mali : Diadiè écrase Mamadou Sinsy Coulibaly

L’élection à la présidence du Conseil national du patronat du Mali (CNPM) a rendu son verdict, le week-end dernier. C’est l’opérateur économique Amadou Diadiè Sankaré qui a été plébiscité. Il a battu à plate-couture celui qui se considérait comme un messie du microcosme économique malien, favori du vote et imbattable dans l’urne. Mais le discret et très sérieux patron de SAER- Emploi et de Mali Créances lui a fait mordre la poussière.

Considéré comme un mauvais diable, Mamadou Sinsy a pourtant tenté un baroud d’honneur en engageant sa dernière force dans la bataille mercredi dernier au bénéfice d’une réunion sous sa bannière des groupements professionnels pour sauver son bilan. Il s’agissait pour le bureau sortant de partager son bilan avant de briguer un second mandat. Mais quand il a su que la cause du vote n’était pas à sa faveur, il a tenté une annulation désespérée et a vite déchanté.

Troisième vice-président du bureau sortant, Diadiè est sorti indemne de ce combat entre deux éléphants. Le président sortant Mamadou Sinsy s’en est sorti malheureux, incapable de se remettre sur les jambes, tête basse et toute honte bue.

Félicitations pour l’élection de Diadiè, un homme sérieux, respecté et respectable. Il a su bâtir un empire financier autour de SAER- EMPLOI et de Mali Créances. C’est un gros travailleur qui milite pour les causes sociales. Il est très dynamique sur les sites miniers et son aura s’étend de l’Afrique à l’Europe en allant jusqu’en Australie. Il a laissé son empreinte sur la gestion d’entreprise et constitue un manager de référence au Mali, en Afrique et dans le monde. Bravo ! Diadiè Sankaré. Ce dernier aura la lourde et délicate mission de redresser une structure gangrénée par la corruption, la gabegie, l’impunité, le laisser-aller et le clientélisme. Il faut rappeler encore que Diadiè a été plébiscité avec 89 voix contre 1 voix (la seule voix de Mamadou Sinsy Coulibaly associée à sa personne, hum !) et 17 bulletins nuls… Mamadou Sinsy mettra du temps à se remettre de cette morsure à pleines dents de Sangaré, une morsure difficilement cicatrisable. En avant donc, pour la bonne marche du Conseil Patronal du Mali.

Issiaka Sidibé

Source : Le Matinal

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *