Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Concertations pour la transition : Prise de contact entre le CNSP et le M5-RFP – MALI CANAL
Politique

Concertations pour la transition : Prise de contact entre le CNSP et le M5-RFP

Les deux parties entendent se donner la main pour parvenir à une véritable refondation des institutions du pays

Des membres du comité stratégique du M5-RFP ont rencontré hier à Kati les leaders du Comité national pour le salut du peuple (CNSP). La forte délégation du Mouvement du 5 juin comprenait notamment Dr Choguel Kokalla Maïga, Issa Kaou N’Djim, l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé. C’était en présence de bien d’autres figures de proue de la contestation populaire. Les visiteurs ont été reçus par le porte-parole du Comité, le colonel-major Ismaël Wagué, accompagné par d’autres hauts gradés.

Aux termes des échanges, Dr Choguel Kokalla Maïga a confié que cette rencontre était une prise de contact qui a permis à sa délégation de féliciter le CNSP pour sa participation au rassemblement patriotique du 21 août dernier à la place de l’Indépendance.

Au cours duquel, rappellera-t-il, les militaires ont confirmé que l’action du 18 août 2020 était le parachèvement d’une demande du peuple à savoir obtenir la démission de l’ancien président et de son régime. «Nous avons dit qu’à partir de ce moment, il doit être acté que les deux acteurs majeurs de la transition pour le changement attendu par le peuple malien, pour la mise sur pied d’un nouveau Mali, sont le M5-RFP et le CNSP».

Ainsi, a expliqué Choguel Kokalla Maïga, ces deux acteurs ont les mêmes objectifs qui tournent essentiellement autour de la reconstruction du Mali nouveau, de la mise en place d’un véritable régime démocratique qui prend en charge toutes les grandes questions de la nation (sécurité, présence de l’administration sur l’ensemble du territoire national, principales missions de l’État concernant les services sociaux de base…). Pour lui, toutes ces questions doivent être prises en charge et traitées de façon coordonnée.

«Le CNSP nous a indiqué qu’il est en train de travailler pour regrouper l’ensemble des forces vives de la nation pour définir ensemble tout ce qui concerne la transition (son format, sa durée et ses autres caractéristiques)», a confié le porte-parole du M5-RFP.

En outre, il révèlera avoir attiré l’attention du Comité, qui est d’accord avec eux, sur le fait que les deux acteurs doivent rester vigilants et se donner la main pour éviter que dans la confusion «des experts de tous bords ne viennent les détourner de leur objectif».

Pour Choguel Kokalla Maïga, le M5-RFP et le CNSP doivent se tenir la main dans cette «tempête» pour arriver à bon port, tout en restant ouverts à l’ensemble des forces politiques et sociales. «Tout comme nous devons également rester vigilants par rapport à toutes sortes de pressions qui viendraient de toutes parts, pour faire échapper le processus de transition aux véritables forces du changement», a-t-il insisté.

Les deux parties ont convenu de se rencontrer très prochainement pour poursuivre les échanges. Nul doute que la vision du M5- RFP sur la transition qui est contenue dans un document dont la primeur sera réservée au CNSP sera au menu de ces futures rencontres.

Pour sa part, le coordinateur général des mouvements, associations et sympathisants (CMAS) de l’imam Mahmoud Dicko a souligné que les militaires sont dans une dynamique de fédérer tous les Maliens pour avoir une bonne transition qui permettra à notre pays de ne pas tomber dans les travers. Selon Issa Kaou N’Djim, le Comité national pour le salut du peuple a besoin du soutien de tout le monde, y compris celui de son partenaire traditionnel, historique et légitime qui est le M5-RFP.

«Nous pensons que c’est la victoire du peuple malien qui est portée aujourd’hui par le leadership du CNSP», a soutenu Issa Kaou N’Djim, avant d’annoncer de fortes déclarations de son regroupement dans les prochains jours.
Il convient de rappeler que lors de son rassemblement de vendredi dernier, le Mouvement du 5 juin a dit prendre acte de l’annonce de la mise en place d’une transition civile, rappelant son attachement aux valeurs démocratiques.

L’imam Mahmoud Dicko, autorité morale du M5-RFP, a exhorté les militaires à respecter leurs engagements.

Aboubacar TRAORÉ Source : essor 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur