Vous devez respecter le droit d'auteur
Editos / Contributions

Communication et marketing politique : IBK est très fâché avec tous ceux qui critiquent et accusent la France dans la crise malienne

Dans son interview accordée à RFI et France 24, le président de la république du Mali a été, on ne peut plus précis au sujet de la présence française au Mali.
Il est fâché avec tous ceux qui critiquent et accusent la France d’avoir détruit la Libye et introduit la rébellion au Mali.
Pour le Chef de Koulouba, sans l’intervention de la France à Diabaly en 2013, le Mali n’existerait plus ” Que serait le Mali sans l’intervention de la France à Diabaly ?” s’est-il interrogé.
IL a aussi exprimé sa colère contre le député Malien qui avait sévèrement critiqué la France. IBK l’avait appelé Singleton et ex-Député de la majorité parlementaire.
En toute franchise, les observateurs avisés de la politique africaine, étaient tous surpris de voir le président IBK, être fâché avec ceux dénoncent la position ambiguë de la France dans la crise de son pays.
Et pourtant, c’est bien à la suite de l’assassinat de Kadhafi et de la destruction de la Libye, que le MNLA est venu attaqué l’État malien avec des armes lourdes, en 2012.
Tout le monde entier a été témoin de la méchanceté de Nicolas Sarkozy, alors président français. D’ailleurs Sarkozy avait interdit la présence de l’Union Africaine en Libye, pour y trouver une solution politique négociée.
De même, Amadou Toumani TOURÉ dit ATT, avait été obligé par la France de négocier avec les criminels rebelles du MNLA et leurs associés terroristes. Voilà pourquoi ces rebelles criminels qui avaient tué plus de 100 militaires maliens à Aguelhoc , n’ont jamais été désarmés.
L’histoire de la crise malienne qui justifie la présence française est bien connue de tous.
Pourquoi devrait-on encore imaginer d’autres responsables en dehors de la France ?
IBK jouerait-il sûrement un jeu de la politique politicienne ?

Monoko Toaly
Pour le Groupe AFRICA LEADERS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *