Vous devez respecter le droit d'auteur
Société

Commune V du District du Bamako : Une mairie qui gagne

Dans le cadre de la présentation du bilan de sa commune du (1erjanvier au 30 juin 2019), M. Amadou Ouattara, maire de la commune V du district de Bamako a organisé le 03 Aout dernier à la l’Hôtel Olympe de Bamako, son traditionnel déjeuner de presse.  

C’était en présence de Mme Katilé Aïssata Sène, 2ème adjointe du maire et  Adama Konaté, 3ème adjoint du maire, des hommes de medias et plusieurs autres invités.

Dans son exposé, M. Amadou Ouattara a expliqué que durant les premiers mois de l’année 2019 sa commune et l’ensemble de ses partenaires ont redoublé d’efforts en vue de permettre à sa commune d’être parmi les meilleures de Bamako.

Selon lui, ces efforts ont porté leur fruit car, indiquera-t-il, « ils ont permis à sa commune de bénéficier de taxes d’un montant de 46 274 800 de francs CFA »

Il ajoutera ensuite que,  grâce à l’appui du partenaire Grands Paris SUD, en plus de la transformation en pavées des déchets plastiques, la rue 392 de Daoudabougou a bénéficié d’un financement  de 30 millions de francs CFA destinés à la réalisation de puisards dans les concessions riveraines.

Parlant des activités réalisées durant ces 6 premiers mois de l’année en cours, le maire de la commune V dira que des avancées significatives ont été constatées dans sa commune.

Il s’agit notamment, des travaux d’aménagement de voirie et de drainage des eaux, dans le cadre de la phase III du programme d’assainissement et de développement urbain de Bamako(PADUB) financé par l’AFD (agence française de développement) à hauteur de 4 924 060 974 de francs CFA. A cela s’ajoutent les travaux d’aménagement de l’ilot de Baco-djicoroni ACI par la cellule de suivi de la politique nationale de la ville (CSPONAV), le 23 avril 2019, financé à hauteur de 50.911.780 de francs CFA.

Malgré ces efforts consentis signale-t-il, sa commune demeure confrontés à certaines difficultés dont, des grèves du personnel et des marches et sit-in;  le non-paiement des taxes par les occupants des marchés pendant 35 jours, soit du 15 mai au 16 juin 2019, pour un manque à gagner de 9.572.500 FCFA. A  celles-ci s’ajoutent le  refus systématique de l’enrôlement bioélectrique par les occupants des équipements collectifs marchands et le problème de recasement des 4.000 déguerpis à Mountougoula en raison des procédures non encore clôturées.

Pour circonscrire ces problèmes M. Ouattara dira que  des perspectives reluisantes sont en vue pour mener à bien la mission assignée aux autorités communales de la Commune V.

Il s’agit entre autres, de la poursuite du recasement des déguerpis à Mountougoula, l’élaboration et l’adoption, par le conseil communal, du budget primitif de 2020 avant le 30 octobre 2019. A ceux là, s’ajoutent  la création et la mise à jour du site Internet de la mairie et la poursuite des démarches en vue de la levée des obstacles à la généralisation du recouvrement Bioélectrique des taxes et autres redevances.

M. Ouattara a enfin exhorté tous les maliens principalement, ceux de sa commune à se donner la main afin de réaliser ensemble d’autres projets de développement permettant, à sa commune d’être plus chic et plus attrayante.

Hinda Traoré

Source: le 26 mars

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *