Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Commémoration de la fête du 08 Mars : Un match de football entre les femmes policières et les femmes de Badialan pour briser le mur de la méfiance – MALI CANAL
Sports

Commémoration de la fête du 08 Mars : Un match de football entre les femmes policières et les femmes de Badialan pour briser le mur de la méfiance

La présidente du comité des femmes du syndicat de la police nationale, affilié à la confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM), Mme Sissoko Coumba Traoré, et ses militantes ont célébré la fête du 08 Mars via un match de football qui a opposé les femmes policières aux femmes de Badialan III et de N’Tomikorobougou afin de rapprocher davantage la police de la population et de briser le mur de la méfiance qui les sépare. C’était le samedi 13 mars 2021 sur le terrain de football du Groupement Mobile de Sécurité (GMS), en présence du secrétaire général de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Mali, Hamadoun Amion Guindo.

Le match de gala entre les femmes policières et celles des femmes des quartiers de Badialan III et N’Tomikorobougou s’inscrit dans le cadre des festivités du 08 Mars avec comme thème : le rôle de la police de proximité pour l’unité, la paix et la cohésion sociale n’est pas fortuit, il traduit la bonne collaboration, la meilleure entente entre la police et la population dont elle est chargée de sécuriser, a indiqué la présidente du Comité des femmes du syndicat de la police nationale, Mme Sissoko Coumba Traoré. « Aucun développement n‘est possible sans la cohésion et la politique de la police de proximité est un facteur déterminant pour gagner ce pari. La police de son côté, à travers le syndicat de la police nationale (SPN) affilié à la Confédération Centrale des Travailleurs du Mali (CSTM), ne ménagera aucun effort pour gagner ce pari et pour prouver aussi qu’il ne se limite pas aux revendications liées à l’amélioration des conditions de vie de tous les policiers du Mali. Le SPN loin d’être un perturbateur de l’administration est un partenaire de la hiérarchie afin de faire de la police de proximité une réalité »a-t-elle déclarée avant de laisser entendre que le SPN continuera son combat envers l’amélioration des contions de vie de l’ensemble des policiers du Mali. Le secrétaire général de la Confédération Centrale des Travailleurs du Mali (CSTM) a dit que l’organisation d’un tel événement prouve que les femmes du Mali sont en train de comprendre que quand ont parle de 08 Mars et qu’on leur donne la permission d’aller fêter ; qu’il y a lieu de justifier cela par une activité et non d’aller se reposer tranquillement à la maison. Il a approuvé le thème choisi par les femmes policières qui, selon lui, sans cette complicité entre la police et la population, elle ne pourra pas mener à bien ses missions régaliennes. Après le coup d’envoi symbolique donné par Mme Sissoko Coumba Traoré et le secrétaire général de la CSTM, le match de football commença et les policières n’ont pas été tendres avec les invitées qui ont été atomisées par le score de quatre buts à un.

Moussa Samba Diallo le républicain 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur