Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Cloture des assises nationales sur le coton : Des recommandations fortes formulées pour relancer la filière – MALI CANAL
Vous devez respecter le droit d'auteur
Economie

Cloture des assises nationales sur le coton : Des recommandations fortes formulées pour relancer la filière

 

Le Premier ministre, chef du gouvernement Moctar Ouane au nom du président de la Transition Bah N’Daw a présidé le lundi 08 février, la cérémonie de clôture des assises nationales sur le coton. C’était en présence du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et la Pêche, Mohamed Ould Mouhamoud, des acteurs du coton et des partenaires. À l’issue des assises, de fortes recommandations ont été formulées pour relancer la filière.

L’objectif des présentes assises était de contribuer à la relance de la culture du coton en vue de la rendre compétitive, rentable, stable et durable. Après l’ouverture des travaux le 18 janvier dernier au cours d’une cérémonie solennelle présidée par le Premier ministre Moctar Ouane, les assises nationales sur le coton se sont déroulées en deux phases regroupant des participants au niveau national et régional. Pour l’atelier régional, il y a eu six regroupements du 25 au 31 janvier à savoir: Koutiala, San, Sikasso, Bougouni, Fana, Ouélésssébougou et Kita.

 

Ainsi, durant plus de deux semaines, les acteurs de la filière coton, gouvernement et partenaires ont échangé sans détour sur les voies et moyens, assorti d’un plan de sauvetage en vue de relancer la culture du coton traduit en recommandations.

Pour la relance de la filière, les participants ont formulé plusieurs recommandations notamment sur la gouvernance des organisations de producteurs, concernant le mécanisme d’approvisionnement et de financement des intrants et la subvention de l’Etat aux producteurs. À propos de la relance, les participants ont recommandé:

-De fixer un prix incitatif au kilogramme de coton graine et diminuer autant que possible le prix des intrants et des matériels agricoles; de rendre gratuites les semences aux producteurs; valoriser la production nationale par le renforcement des capacités des unités existantes, la construction de nouvelles unités de transformation et l’accompagnement des tisserands traditionnels; promouvoir la culture du coton bio pour répondre aux exigences de l’évolution du marché mondial; élaborer la carte de fertilité des sols des différentes zones agro écologiques. Pour la mise en œuvre rapide des recommandations, ils ont demandé au gouvernement, la mise en place d’une commission de suivi.

Face aux recommandations, le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et la Pêche, a rassuré les participants que son département ne ménagera aucun effort pour la mise en œuvre de ces recommandations.

Le Premier ministre Moctar Ouane, pour sa part a affirmé, que le gouvernement mettra en ordre de priorités ces différentes recommandations pour redonner à la filière coton ses lettres de noblesse afin de reconquérir sa place dans la sous-région voire sur le continent.

Mamadou Nimaga

l enqueteur 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *