Vous devez respecter le droit d'auteur
Société

Clin d’œil : la honte d’une jeunesse, mais à prendre au sérieux

De jeunes maliens, qui se sont spécialisés dans la diffusion de vidéos sur Facebook se sont affrontés à la Gare du Nord à Paris.

D’après nos informations, des jeunes qui supportent Dani de Paris, un vidéoman supporteur du ”Guide”du CDR ont attaqué le clan d’amis de Idriss Martinez Konipo, un autre jeune malien vidéoman basé en Italie.
D’après les explications, le clan Dani pensent que Idriss est venu les toiser sur leur territoire, et s’est réuni dans un café avec leurs adversaires, dirigés par un certain Baba Cabral.
La police française a pu les séparer et à pris des dépositions.

Ces jeunes, avec la liberté qu’offre les réseaux sociaux se sont autoproclamés denonciateurs populaires, ils font des émissions qu’ils présentent comme patriotiques, qui sont plus ou moins suivies par la diaspora, et par une franche de la population au pays.

Aujourd’hui des problèmes de notoriété, et d’influence se posent. Aussi les pours et les contres Ras Bath s’opposent. Apparemment les joutes verbales ne suffisent plus à ce que nous constatons.

Ces rixes peuvent s’importer au Mali, s’ils arrivent à les déclencher ainsi dans une ville bien organisée comme Paris, il est probable que ça dégénère chez nous par extension. L’État doit s’apprêter à contrer cette nouvelle forme de violence.

Par ailleurs ces jeunes doivent comprendre que les réseaux sociaux sont un moyen formidable de communication, qui peut servir à nous rassembler autour d’un pays meurtri, mais mal utilisés ces outils vont contribuer à nous diviser.

Les ambassades doivent s’impliquer en parlant à ses nouveaux activistes dans les différents pays. Le ministère de l’intérieur a un rôle à jouer. Le ministre de l’économie numérique à aussi une grande responsabilité. L’État malien doit veiller.

Si nous ne faisons pas attention, nous allons sous peu être considéré comme une nation non grata partout.

Mettons un frein dès maintenant à un phénomène qui pourrait nuire gravement à notre nation, et précipiter la division du pays, car les divisionistes pourraient l’utiliser.
Malheureusement au Mali, on ne prend jamais les alertes au sérieux. On ne prévoit pas.

Macké Diallo

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *