Vous devez respecter le droit d'auteur
Editos / Contributions

Clin d’œil : ce mal que nous zappons

Lorsque j’ai fait mes posts sur la belle Leïla Kane Diallo et sur sa façon de parrainer le mariage de sa fille, beaucoup de personnes influentes m’ont appelées.

Ces personnes m’ont toutes dites sans se connaître que je devais pas m’intéresser à ce cas. Pour elles ce sont des enfantillages, des mesquineries, des choses inutiles.
Que ceux qui s’intéressent à ma page ne sont pas concernés par ces choses-là.

Malheureusement la jeunesse malienne, qui n’a plus aucun repère se nourrit de ces faits, ils sont devenus leurs exemples, leurs ambitions.

La privatisation de l’école, l’abandon des parents, la mauvaise gouvernance, la quête perpétuelle que pour manger ont tué ce pays.

Tout est devenu au Mali du m’as–vu, et tout est basé sur L’ARGENT. Nos commerçants surfacturent pour se montrer, nos fonctionnaires sont corrompus parce qu’ils veulent qu’on sache qu’ils ont réussi, nos filles suivent les vieux parce qu’elles veulent compter.
Nos griottes et nos marabouts ont compris cela ils sont devenus bien puissants. Ce sont eux qui font les grands, qui font le monde malien.

On dit au Mali qu’on vient dans ce monde pour surtout se faire un nom, mais je pense que les maliens n’ont pas encore défini la bonne méthode.

Le Mal du Mali se trouve là où les maliens ne regardent pas, mais qui est pourtant devant tout le Mali.

Macké Diallo

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *