Vous devez respecter le droit d'auteur
Société

Chronique du Ramadan sur la zakat El fitr : ‘’cette aumône sert ainsi à purifier le jeûne du fidèle durant ce mois’’, selon le Guide Spirituel Soufi Bilal

En cette fin du mois béni de Ramadan, les Ulmas islamiques du monde s’apprêtent à célébrer l’Eid El Fitr mais avant  cette célébration chaque fidèle musulman doit s’acquitter d’une aumône  qui est estimée à deux kilogrammes de céréales ou dattes selon la denrée la plus consommée de la localité. Pour en savoir plus sur cette aumône qui fait l’objet des prêches dans les mosquées ces temps-ci, nous avons interrogé le Grand Guide Spirituel de la communauté des Soufis Cheick Soufi Bilal Diallo, qui sont redevables? Pourquoi donner cette Zakat? Quand la donner et où ? A qui la donner? Combien? Est-il possible de la donner en monnaie?

Qui sont redevables?

A la fin du mois de Ramadan, le musulman doit verser la Zakât al Fitr. Ibn ‘Umar (que Dieu l’agrée) a dit que le Messager d’Allah (paix et salut sur lui) a rendu obligatoire Zakât al Fitr comme suit : une mesure de datte (sâ’) ou une mesure d’orge, pour l’esclave, le libre, le mâle, la femelle, le petit et le grand: parmi les musulmans; et il a ordonné de la donner avant que les gens reviennent de la prière (de la fête). Rapporté par Al-Bukhârî 1503.Cette Zakât doit être versée par chaque tuteur musulman (père de famille) pour lui et pour ceux (musulmans) qui sont à sa charge obligatoire (ses deux parents pauvres, ses enfants mâles qui n’ont pas d’argent jusqu’à ce qu’ils entrent en puberté et qu’ils puissent gagner leur vie, ses filles pauvres jusqu’à ce qu’elles se marient ou soient demandées au mariage, son(ses) épouses même si elle est riche, ses esclaves (domestiques) et l’(les)épouse de son père pauvre)… Nous explique le Guide Soufi Bilal. Ajout ’il que les jurisconsultes hanafites et malikites dispensent le père de famille de payer cette zakât pour ses enfants mâles majeurs (sauf s’ils sont handicapés), même s’ils ne disposent pas d’un revenu indépendant, car il n’est plus légalement responsable d’eux. Les Shafi’ites et les Hanbalites exigent du père de famille de payer cette zakât pour tous les membres de la famille, y compris ceux qui sont majeurs, quand ils n’ont pas de revenu. Le père doit payer cette zakât pour sa fille tant qu’elle n’est pas mariée. Le mari doit payer cette zakât pour son épouse, même si elle est riche. La femme riche donnera la zakât al-Fitr à la place de ses deux parents pauvres et son mari donnera la zakât pour elle (à condition qu’elle et ses deux parents soient musulmans).Seuls les hanafites n’exigent pas de l’époux de payer cette aumône pour son épouse, car elle ne fait pas partie des dépenses obligatoires de l’époux (pour eux). Quand il le fait, c’est considéré (pour eux) comme un acte volontaire. Chaque Musulman qui a les moyens cette zakât est en effet donnée sur ce qui reste de la nourriture de l’individu et de la nourriture de ceux qui sont à sa charge légalement pour le jour de la fête] est tenu de payer la Zakât al Fitr pour lui et pour ceux qui sont à sa charge comme précisé: homme ou femme, enfants ou adultes. Celui qui n’a pas d’argent au moment de donner cette zakât mais qui peut avoir l’argent après, et peut emprunter : doit emprunter de l’argent pour la donner, à condition qu’il soit sûr de rendre l’argent emprunté. Cela n’existe plus de nos jours grâce à Allah car tous les pays ont signé l’abolition.

Pourquoi cette zakât?

Pour Soufi Bilal, le bien aimé Prophète Mouhamad– Paix et Salut sur Lui a institué Zakat Al Fitr afin de purifier le jeûneur des propos vains et indécents et comme nourriture aux pauvres (musulmans). Cette aumône (zakât) sert ainsi à purifier le jeûne du fidèle de tout qu’il avait commis de petites fautes durant ce mois, à subvenir aux besoins du pauvre ce jour de fête et répandre la joie autour de nous.

Quand?

Le Messager de Dieu a ordonné que cette aumône soit versée avant que le Croyant ne se rende à la prière de l’Eid. Selon certains juristes, cette aumône peut être versée avant la fin du mois de Ramadan. Il y a deux versions chez les malikites : une qui l’impose dès l’aube du premier jour de Shawwâl et une autre qui l’impose dés le coucher du soleil du dernier jour du Ramadan.Ibn ‘Abbâs rapporte que le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « celui qui donne cette zakât (al-fitr) avant la prière (de la fête), elle sera une zakât agréée ; et celui qui la donne après la prière (de la fête) ce sera une aumône parmi les aumônes » rapporté entre autre par Abû Dâwud. Celui qui est redevable de cette zakât et retarde de la donner jusqu’au coucher du soleil du jour de la fête (ou plus) aura commis un péché. Mais il aura toujours le devoir de s’acquitter de cette zakât.

Important : De préférence, dans notre école malikite la zakât al-fitr est donnée le jour de l’’Îd (fête de la fin du jeûne) après l’aube et avant la prière de l’Eid autour de nous pour propager la joie et le bonheur ce jour là et subvenir aux besoins du pauvre musulman ce jour de fête. Mais elle peut être donnée aussi à une journée ou deux jours avant l’Eid (la fête de la fin du mois de Ramadan) mais pas plus.

Où?

Elle est à donner dans l’endroit de résidence. En règle générale, on ne la transporte pas à la distance du Qasr ou plus. Néanmoins, Il y a des exceptions quand il s’agit de verser cette zakât à un pays où les musulmans ont vraiment plus besoin d’aide et plus dans le besoin: là il est possible de l’envoyer à ces pauvres. Chez les malikites l’absent ou le voyageur peut demander à quelqu’un d’autre de la donner à sa place. On demande à l’Imâm Mâlik par exemple celui qui est de  Côte d’Ivoire mais qui se trouve au moment de la fête du Fitr au Mali : où est ce qu’il donne sa zakât Al-Fitr ? Il répondit : là où il est. Mais si sa famille donne pour lui en Côte d’Ivoire là bas cela suffira (c’est valide).

Bokoum Abdoul Momini

Source : Maliweb.net

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *