Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Cheick Oumar Sissoko sur l’accord qui était convenu entre le M5 et le CNSP: « Le partenariat que nous avons mis en place conclu en ces deux points. Nous prenons la présidence de la Transition, vous prenez la primature … » – MALI CANAL
Actualité Politique

Cheick Oumar Sissoko sur l’accord qui était convenu entre le M5 et le CNSP: « Le partenariat que nous avons mis en place conclu en ces deux points. Nous prenons la présidence de la Transition, vous prenez la primature … »

Le Conseil National pour le Salut du Peuple (CNSP) accueilli par le Mouvement du 5 juin en tambour et trompette le jour du coup d’Etat est vomi aujourd’hui par ces mêmes acteurs qui ont déclenché la lutte pour le départ du régime IBK. Les raisons sont liées à une violation de tous les accords conclus entre les militaires réunis au sein du CNSP et le Comité Stratégique du M5-RFP. Au départ, il était convenu d’attribuer la présidence de la Transition au M5-RFP et la primature aux militaires. De l’avis de Cheick Oumar Sissoko de EMK, le M5-RFP   s’est retrouvé finalement « laissé au bord de la route ».

Décidément il y a eu plusieurs mensonges dans les accords entre les déclencheurs de la chute du régime qu’est le M5-RFP   et les militaires qui ont parachevé le travail (CNSP). C’est ce qui explique les nombreuses critiques des leaders du Mouvement du 5 juin à l’endroit du Colonel Assimi Goïta et compagnie et, c’est ce qui explique dans le même contexte l’inquiétude de la classe politique par rapport à la réussite même de la Transition. À leur arrivée le jour du coup d’Etat, les militaires avaient promis de céder rapidement le pouvoir aux civils en estimant qu’en tant que soldats, ils ne sont pas là pour gérer.  Ces propos ont suscité d’emblée confiance     en ce sens qu’ils ont approché toutes les sensibilités, ils recevaient tout le monde, ils écoutaient toutes les parties tout en promettant une solution consensuelle pour la décrispation de la situation de crise.

Cependant, les miliaires n’ont jamais tenu paroles si l’on se réfère aux conclusions des travaux sur la Charte de la transition, les accords conclus avec le M5-RFP et surtout   au retournement de veste de certains mouvements qui le soutenaient au départ.

Le Mouvement du 5 juin que tout le monde estimait partie intégrante de toutes les actions à mener dans le cadre de la Transition a été boycotté si on croit aux propos de certains leaders notamment, Mme Sy, Kadiatou SOW, Dr Choguel Kokalla MAIGA et, Cheik Oumar Sissoko de Espoir Mali Koura (EMK). En effet intervenant sur les ondes de Studio Tamani, l’ancien ministre de la Culture, président de EMK  qui est cofondateur du Mouvement du M5-RFP avec la CMAS (…)

Source : nouvel horizon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur