Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Changement Climatique : L’impact sur l’agriculture et l’élevage au crible – MALI CANAL
Vous devez respecter le droit d'auteur
Environnement

Changement Climatique : L’impact sur l’agriculture et l’élevage au crible

Le lundi 16 septembre a eu lieu le lancement de l’atelier du projet d’adaptation de l’agriculture et de l’élevage au changement climatique sous la présidence de Lassine Dembélé, secrétaire général au ministère de l’Agriculture. C’était à l’hôtel Mandé.

L’atelier a regroupé plusieurs structures  étatiques, notamment les ministères chargés de l’Economie et des Finances, des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, du Développement rural et de l’Environnement, de l’Innovation et de la Recherche scientifique ; des structures et organisations professionnelles agricoles et non gouvernementales comme l’IER et Noragric.

M. Dembélé a rappelé que “pendant ses 30 dernières années, notre pays a connu une augmentation moyenne des températures de 0,7°C et une diminution moyenne de 16 % de la pluviométrie, entraînant du coup le déplacement des isohyètes de 200 km vers le Sud”.

Selon lui, le phénomène semble s’aggraver à l’horizon 2025 avec des hausses de température de 2°C et des diminutions de pluviométrie de 10 à 15 %. “En conséquence, nos activités agricoles sont fortement affectées par les impacts observés du changement climatique, car notre pays est particulièrement vulnérable aux changements climatiques”,

Cette deuxième phase vise à mettre à l’échelle les acquis importants de la première phase comme des options techniques dans le système de culture décrue, la gestion des ressources naturelles, des technologies pour le développement de la filière dromadaire et des options techniques pour l’adaptation de l’agriculture au changement climatique. Des réalisations dont l’Institut d’économie rurale (IER), l’Université norvégienne des sciences de la vie et le Noragric sont les grands acteurs. “Je voudrais réitérer, ici, notre disponibilité constante à poursuivre l’exécution conjointe de la deuxième phase du projet dans l’ambiance, la cordialité et le respect mutuel qui ont toujours caractérisé nos relations”, a-t-il promis.

Amadou Kodio

Source: La Lettre du Mali

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *