Vous devez respecter le droit d'auteur
Société

Centre du Mali : Plus d’une dizaine de civils tués depuis le 2 novembre

Le sang d’innocents continue de se verser au centre du Mali. Plus d’une dizaine de civils sont été tués dans la partie exondée de la région de Mopti le 2 novembre. C’est en tout cas ce que nous révèlent des sources locales.

A l’insu des autorités du pays et de la communauté internationale, une tragédie se passe dans la région de Mopti. Des tueries deviennent de plus en plus le quotidien des paisibles citoyens dans cette partie du Mali devenue rouge à cause de la terreur que sèment les forces du mal. Hormis cela, des vols de bétails, des incendies de greniers et autres genres de crimes sont, malheureusement, devenus monnaie courante au vu et au su de tous.

Dans les cercles de Koro et Bandiagara, la situation sécuritaire est critique. L’inaction et l’inaptitude des autorités ont donné naissance à un lundi sanglant, le 4 novembre dernier, à Madougou, dans le cercle de Koro.

Cejour-la, selon des sources locales, des hommes armés ont tué 9 personnes qui revenaient de la foire de Madougou. Deux jours avant, le samedi 2 novembre, une autre localité du même cercle, Nambré, a été pris d’assaut par des hommes bandits armés qui ont tué 3 personnes, incendié les habitations et frauduleusement soustrait certains bétails.

Le lundi dernier encore, un enfant et un jeune homme de 25 ans ont été exécutés par des hommes armés non encore identifiés entre deux localités de la commune de Sangha, cercle de Bandiagara. Notons que ces attaques surviennent après celle qui a eu lieu contre le camp de l’armée malienne à Indélimane, dans le cercle d’Ansongo où la mort de 54 militaires a été déplorée par la Nation malienne.

Le pire, c’est que ces choses se passent sans que les assaillants ne soient identifiés.

Mamadou Diarra

Source : LE PAYS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *