Société

Candidature de l’URD à la présidentielle à venir : Les atouts de Igor !

Le banquier chevronné, l’ancien ministre de l’Économie et des Finance, Mamadou Igor Diarra, a tous les atouts qu’il faut pour être choisi comme candidat de l’union pour la République et la Démocratie. Avec ses compétences, ses connaissances de l’administration malienne, ses relations au niveau internationale, la confiance des partenaires et celle des Maliens qu’il bénéficie, Igor, s’il est choisi porte étendard du parti de la poignée de main, peut honorer la mémoire du défunt Soumaïla Cissé. L’exemple d’un bon dirigeant, il l’a prouvé partout où il a servi au Mali comme ministre de la République.

Qui de Mamadou Igor Diarra, Me Demba Traoré, Dr Madou Diallo et Dr Boubou Cissé sera candidat du parti de la poignée de main à la prochaine élection présidentielle ?  C’est la question qui se pose. Chacun a ses atouts. Ceux de l’ancien ministre de l’Économie et des Finances, Mamadou Igor Diarra sont beaucoup plus nombreux.  Il pourrait être celui qui répond, le mieux, aux critères de choix d’une très large frange des électeurs. Est-il, sans nul doute, celui capable de mener le parti de Soumaila Cissé à la victoire.

Pourquoi Igor doit être candidat de l’URD

L’URD regorge de cadres valeureux sur lesquels le Mali peut compter. Mamadou Igor Diarra en est un vu les résultats probants qu’il a obtenus partout où il a passé. Au ministère de l’Énergie et de l’Eau sous le président ATT, au ministère de l’économie et des Finances sous IBK, Igor a donné des résultats satisfaisants. L’URD va-t-elle se priver de cet important atout pour des calculs politiciens ? Tiendra-elle compte du jugement de l’opinion sur les quatre probables candidats ? Va-t-elle honorer la mémoire de Soumaïla Cissé ? En tout cas , le parti de la poigné de main doit prendre en compte tous aspects.

L’avenir de l’URD dépend de son choix de candidat pour la prochaine élection. Si le parti prend un tocard comme candidat, il aura déjà signé sa défaite. Pour éviter cela, il doit obéir à un certain nombre de critères, comme la compétence, l’intégrité physique et morale, l’expérience, l’humilité la connaissance du pays et de ses réalités, la capacité de convaincre et surtout être un homme de réseaux. Parmi les quatre probables  prétendants à la candidature de l’URD, seul l’ancien ministre de l’énergie, des Mines et de l’eau et surtout ancien ministre de l’économie et des finances, Mamadou Igor Diarra répond à tous ces critères.

Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, l’ancien candidat à la présidentielle de 2018, Mamadou Igor Diarra a fait ses preuves dans tous les départements ministériels qu’il a occupés. Banquier chevronné et intègre, Igor a fait son baptême de feu gouvernemental comme ministre de l’énergie, des mines et de l’eau. Pour cet ancien ministre de l’économie et des Finances, ces trois domaines sont vitaux pour le développement du pays.  C’est d’ailleurs pourquoi il s’est employé à faire en sorte que l’eau et l’électricité ne soient plus un luxe pour les populations maliennes. L’électricité étant le moteur du développement, est également une ressource nécessaire au bien-être des citoyens. Elle était encore peu et mal distribuée.  Il a fallu toute l’ingéniosité de Igor pour non seulement réduire les coupures intempestives du courant, mais aussi permettre à un plus grand nombre de citoyens d’y avoir accès.

Quant à l’eau, étant source de vie, il était une denrée rare et presqu’inaccessible à un grand nombre des citoyens. C’est encore lui, Igor Diarra, qui a décentralisé le secteur pour qu’un plus grand nombre puisse en bénéficier.  D’où la création de deux structures, SOMAPEP, et SOMAGEP, l’une administrative et l’autre beaucoup plus technique. Aussi pour que l’or malienne brille au Mali, il a initié des réformes initié au département des mines.

Le passage le plus remarqué de Mamadou Igor Diarra au sein d’un gouvernement a été celui du département de l’économie et des Finances où il a payé la dette intérieure permettant aux commerçants de bien respirer et au secteur privé de faire un grand œuf de soulagement. Ce n’est pas tout, il est celui qui a payé les 25 du mois des salaires de fonctionnaires. Mamadou Igor Diarra a aussi renfloué les caisses de l’État avec des recettes fiscales et douanières. Il jouissait d’un grand respect des bailleurs de fonds qui le trouvent pragmatique et rigoureux. Grâce à sa crédibilité beaucoup de bailleurs de fonds ont fait du Mali une bonne destination. Son audace lui a permis de faire du secteur des finances publiques un secteur porteur, assaini et rigoureusement géré.

Il est certain Mamadou Igor Diarra est un candidat sérieux. Il n’est impliqué dans aucun dossier sal. Il bénéficie la confiance des partenaires et celle des Maliens. Si le parti le parti de la poignée de main tient à la victoire comme les prunelles des yeux à la présidentielle à venir, Igor est le meilleur choix qui lui conduira à la victoire.

Boureima Guindo

Source : LE PAYS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur