Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Cadre politique de gestion de la crise du Centre : Disparition d’un ambassadeur de la paix – MALI CANAL
Société

Cadre politique de gestion de la crise du Centre : Disparition d’un ambassadeur de la paix

Le vendredi 23 avril, un grand homme d’Etat s’en est allé. Il s’agit du Secrétaire Permanent du Cadre Politique de Gestion de la Crise du Centre du pays notamment pour les régions de Ségou et de Mopti. Également ancien ambassadeur du Mali en Tunisie, Boubacar Gaoussou Diarra a tiré sa révérence à l’âge de 69 ans des suites d’une courte maladie. Marié, il était père de quatre enfants qu’il laisse inconsolables dans un Mali orphelin d’un cadre valable avide de la paix.

 

En ce cadre chevronné, le Mali perd un grand commis d’Etat ayant fait falloir ses compétences au pays aussi bien qu’à l’international. Auteur d’une belle carrière professionnelle à l’image d’un cursus scolaire exemplaire. Magistrat de formation, Boubacar Gaoussou Diarra a vu le jour en 1952 à Gao où il fit ses études primaires avant de décrocher son Bac en série Philo- Langues au lycée Askia Mohamed de Bamako. Orienté à l’Ecole Nationale d’Administration (Ena) de Bamako (section Sciences Juridiques), il en sort en 1974 avec une Maîtrise en sciences juridiques en étant major de sa promotion. L’année suivante il suit un stage à l’Ecole Nationale de Magistrature de Paris avant de décrocher un DEA en Droit pénal et en Sciences Criminelles puis un Doctorat en Droit pénal et Sciences criminelles à l’université de Poitiers en France.

Avec un tel bagage intellectuel, il ne manquera pas de postes de haute responsabilité surtout dans son domaine de prédilection à savoir la Justice. Ainsi, il fut successivement substitut du procureur de la République, Juge de paix à compétence étendue, Procureur de la République, Avocat général près de la Cour Spéciale du Sûreté de l’Etat, Directeur national des Affaires Judiciaires et du Sceau et Directeur de Cabinet du ministre de la Justice.

Nommé plusieurs fois à des postes ministériels à savoir les ministères de la Justice, Garde des Sceaux, de l’Emploi, la Fonction publique et du Travail, en plus d’avoir été ministre Secrétaire général de la Présidence de la République, le regretté disparu fut aussi Ambassadeur du Mali en Tunisie.

Diplomate soucieux d’un monde stable et en paix, feu son Excellence Boubacar Gaoussou Diarra a laissé des traces indélébiles au niveau des organisations continentales notamment en sa qualité de directeur du Centre africain d’Etudes et de Recherche sur le terrorisme (CAERT), un centre de l’Union africaine. Ancien Représentant spécial du Président de la Commission de l’Union africaine en Somalie et chef de l’Amison de 2009 à 2012, Représentant spécial du Président de l’UA pour la région des Grands Lacs de 2012 à avril 2015, il était également passionné de l’enseignement. Une passion qui l’avait amené à dispenser des cours de Droit pénal, Droit pénal général, Droit pénal Spécial, Droit Civil et de Criminologie à l’Ena pendant de longues années.

Une perte énorme pour le Mali et toute l’Afrique qui perdent un ambassadeur de la paix.

 

Alassane Cissouma Source : Mali tribune 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur