Vous devez respecter le droit d'auteur
Société

Brèves du Lundi le 13 Janvier 2020

Tessalit : attaque à mortier contre un camp de la MINUSMA

Jeudi 9 janvier 2020, la base de la Mission intégrée multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a subi une attaque à la roquette. Selon les informations reçues, le bilan est de 20 blessés, dont deux civils maliens et 6 Casques bleus grièvement atteints. Au moins, ce camp a subi quinze tirs de mortiers. « Un bunker au sein de l’installation militaire a servi d’abri aux soldats. »

Rappelons que ce « Supercamp » de Tessalit « abrite un bataillon tchadien de la MINUSMA, des Forces françaises de l’Opération Barkhane et des militaires des Forces armées maliennes (FAMa). »

Lutte contre le terrorisme : la DIRPA invite à la vigilance

Suite à des informations qui circulaient et qui faisaient état d’une attaque, le jeudi 9 janvier 2020, à Acharane, une localité située dans la région de Tombouctou, la DIRPA est sortie de sa réserve, le vendredi 10 janvier dernier, pour qualifier cette information de « fausse ». « Il en est rien du tout. Cette information est fausse », lit-on sur le site internet des FAMA.

À cette circonstance, la DIRPA, tout en saluant l’engagement, la détermination et le sacrifice des « braves FAMA », a montré sa détermination à lutter efficacement contre le « terrorisme et la criminalité sous toutes ses formes. » Pour y réussir, la DIRPA compte sur le soutien des populations, qui paraît indispensable. Cette occasion a été également saisie pour apprécier le travail des partenaires maliens dans cette lutte contre l’insécurité. Toutefois, la Direction de l’information et des Relations publiques des armées a invité les FAMA aussi bien que les partenaires « à la vigilance dans leur mission au profit des populations ».

Garde nationale : la cohésion et la consolidation de l’esprit de corps au centre d’une rencontre

La garde nationale du Mali a organisé plusieurs activités, ce vendredi 10 janvier 2020, sur sa place d’armes. Parmi ces nombreuses activités, on retient entre autres : la remise d’attestations aux personnels ayant fait valoir leurs droits à la retraite, la réouverture de la maternité, la remise des médailles et le repas de corps. Ces activités étaient placées sous la présidence du chef d’État-major adjoint de la garde nationale, le colonel-major Nicolas Cissé. Se prononçant sur le mérite des hommes ayant reçu des médailles de mérite, le colonel-major, Nicolas Cissé indique qu’ils se sont distingués par leur travail et leur engagement de tous les jours.

La rénovation des infrastructures de la maternité entre dans le cadre du renforcement de la capacité sanitaire de la garde nationale du Mali. Cette rénovation permettra d’améliorer les « conditions de travail et de prestation de service du personnel de santé », selon le colonel-major Cissé.

Notons que le but recherché derrière l’organisation de ces genres de cérémonies n’est autre que la cohésion et la consolidation de l’esprit de corps au sein de la garde nationale. Cette cérémonie a été, pour les gardes nationaux, un lieu de retrouvailles, de convivialité, de partage et de communions entre les frères d’armes.

Diéma : des assaillants attaquent le poste de péage

Selon une information publiée par AMAP, deux agents du poste de péage de Diéma ont été tués, deux motos emportées et une autre brûlée. Les assaillants n’avaient pas été identifiés, selon la même source. Toutefois, l’argent de la caisse n’a pas été emporté par les assaillants. Les dégâts ont été constatés par les autorités administratives et politiques de la région et du niveau local.

40 étudiants maliens en Algérie pour des études de sports

Le processus de sélection des étudiants maliens désirant faire des études dans le domaine des sports a pris fin cette semaine. Sous la présidence du ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré, la cérémonie de mise en route a été organisée, le mardi 7 janvier 2020. À cette occasion, l’ambassadeur de la République algérienne au Mali était présent.

Composée de 40 étudiants maliens au total, la première cohorte de 29 étudiants a quitté Bamako le mercredi 8 janvier dernier pour Alger. Après Alger, elle ralliera la ville de Constantine où ces étudiants passeront quatre ans.

La deuxième cohorte a quitté le Mali le jeudi 9 janvier pour Alger. Tous les 40 étudiants ont été accueillis par des officiels Algériens et représentants de l’ambassade du Mali en Algérie à leur arrivée.

IBK convaincu de la victoire des militaires contre les ennemis du pays

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita a reçu, le jeudi 9 janvier, les vœux de Nouvel An des Forces armées et de sécurité malienne (FAMA). Pour l’occasion, le chef de l’Etat dit avoir foi en la capacité et en la ferme volonté des militaires à gagner la guerre contre le terrorisme et autres agressions criminelles contre le pays. Pour lui, l’année 2019 a été durement éprouvée pour les FAMA.

Selon le chef de l’État, les FAMA sont engagés dans une lutte à mort contre un ennemi qui, « sous le couvert fallacieux de l’islam », agresse des pays auxquels personne ne peut donner de leçon d’islam, de religion, de tolérance et de solidarité. Il a ainsi placé sa confiance en la capacité des militaires à vaincre les ennemis de la paix au Mali.

Un nouveau drame à Yanfolila : découverte d’un corps sans vie à Dialafara

Le jeudi 9 janvier dernier, la population de Wassoulou a fait une découverte macabre dans la brousse du village de Dalafara, situé à une vingtaine de kilomètres du cercle de Yanfolila. Il s’agissait du corps sans vie, pendu, d’un berger dont la disparition avait été signalée à la gendarmerie de la localité, selon le chef de village. Si des sources locales indiquaient une brouille entre lui et sa femme, il est à retenir que, pour le moment, aucune cause ne peut définir cette pendaison.

Dissémination de la politique nationale de la population à Ségou

Samedi 11 janvier 2020, la région de Ségou a organisé une journée de dissémination de la politique nationale de la population. Une occasion qui a regroupé, autour du ministre de l’Aménagement du territoire et de la population, toutes les forces vives de la région. Cette activité visait à échanger sur les perspectives de la prise en compte des questions d’autonomisation de la femme, des filles, des jeunes ainsi que les problématiques liées à la fécondité.

LE PAYS

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *