Vous devez respecter le droit d'auteur
Editos / Contributions

Billet : “Don nin don n’goma”, ou la petite danse impossible

D’une part, nous savons qu’aucun de nos problèmes ne peut être résolu par ce régime qui risque même de voler les élections présidentielles de 2023, et d’autres part, nous savons que beaucoup de ceux qui sont devant cette manifestation ne veulent que le remplacement d’IBK, mais avec le maintien du système. Nous n’avons aussi aucune garantie sur la préservation du caractère laïque de notre “RÉPUBLIQUE”. Mais Que Faire ? Je peux me poser cette question parce que je parviens encore à assurer le quotidien . Qu’en est- il de ceux qui n’ont aucun espoir ? Ceux dont les enfants ne partent plus à l’école depuis plusieurs mois, et qui n’ont aucun moyen pour les inscrire dans les écoles privées !
“A Bai ka kan olouma” (tout leur est égal), ils ne peuvent pas connaître pire. Le régime a eu plusieurs occasions de se ressaisir : il a eu la chance de vivre le départ d’ATT, il aurait dû savoir que l’injustice tue le pouvoir, et anticiper. Tout a été fait pour aider ce régime : signature de l’Accord politique en pensant que c’était la prise de conscience, participation au DNI avec une très grande sincérité… Nous avons cru au DNI et encore une fois le régime ne fait qu’une application sélective de ses recommandations en ne mettant en œuvre que celles qui l’arrangent dans la perspective d’une révision constitutionnelle. Qu’en est-il de la mise en place du Comité de suivi des recommandations du DNI ? Qu’en est-il de la relecture de l’Accord de paix issu du processus d’Alger ? Qu’en est -il de l’article 39 des enseignants ? Qu’en est-il ? qu’en est-il ? qu’en est -il ?  C’est juste cette litanie de questions qu’il nous reste face à ce régime aux abois.

Le peuple qui sortira le 5 juin 2020 n’est pas majoritaire sur les réseaux sociaux, ce peuple n’a aucun espoir et se dit que demain ne peut être aussi pire qu’aujourd’hui. Le peuple qui sortira le 5 juin 2020 ne croit plus à la culture de la sanction que lui octroie les urnes, ce peuple sortira, peu importe l’incohérence de ceux qui portent le leadership de ce mouvement, il sortira parce que tout simplement, il n’a aucun espoir.
Quant à moi, je réfléchis toujours sur comment danser la “petite danse impossible” ? Puisque mon petit confort du moment me permet encore de garder une certaine lucidité. Que Dieu Sauve le Mali !

Hamidou Doumbia

Source : Malicanal.com

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *