Vous devez respecter le droit d'auteur
Société

Bénédiction annuelle des talibés de Sekou Salah dit Sibé : Le retour de la paix au centre au cœur des préoccupations!

Pour la énième fois consécutive, l’association des Talibés de Sekou Salah Karembé dit Sibé a organisé la journée annuelle de bénédiction, le 27 octobre 2019. Le thème choisi pour cette édition est la paix au Centre du pays. Un thème évocateur de la situation sécuritaire préoccupante dans cette partie du territoire national.

La famille Karembé sise à Quinzambougou en CII du district de Bamako était à l’honneur ce dimanche 27 octobre, en abritant la journée annuelle de bénédiction. Organisée par l’association des Talibés de Sékou Salah Karembé dit Sibé, cette journée est une prière pour la paix et la stabilité au pays. Les participants sont venus un peu partout à travers le pays et même au-delà.

Les activités ont démarré par la lecture du Saint Coran à trois reprises, suivie de prêche et témoignages sur la vie et l’œuvre de l’Erudit en Islam que fut Sékou Salah. Ce rappel a été fait par Moussa Kanta, fidèle compagnon de l’homme et de ses fils. D’après lui, l’homme a vécu 130 ans sur terre, traité durant son existence tous les courants religieux au même pied d’égalité, et vécu dans la Tidianya durant 37 ans avant de venir à la Gadriya qui fut son courant religieux.

« Sa vie est pleine de mystère tant sur le plan social que religieux. Sans utiliser la force, il est parvenu à convertir des milliers de personnes dans l’islam. Le pays Dogon doit en grande partie son islamisation à lui. C’est pourquoi, il est vénéré et respecté de tous. Pour pérenniser ses œuvres, ses talibés ont créé l’association qui porte son nom », a expliqué Moussa Kanta.

Pour l’Association Pignary Momboh d’où il est originaire, feu Sékou Salah est une référence, un guide pour la Umma Islamique. On peut user de ses actes pour résoudre la crise sécuritaire qui sévit dans le Centre. Les communautés Dogon et Peulh, qui ont vécu en parfaite symbiose depuis des lustres, se regardent aujourd’hui en chien de faïence. Une crise de confiance s’est installée entre elles. Pour y sortir, il faut l’exemple de Sékou Salah qui a toujours prôné l’entente et le vivre ensemble entre les communautés. Telle est l’appel des responsables de Pignary Momboh.

Leur message semble être partagé par les responsables des associations Ginna Dogon et Tabital Pulaaku présents à cette cérémonie. Ils ont appelé à l’union sacrée des deux communautés pour finir une fois pour toute avec cette crise qui sape les efforts de développement du Centre.

Le Conseiller Technique au ministère des Affaires Religieuses et du Culte, Ibrahima Diaby, représentant son Ministre de tutelle, a remercié les organisateurs pour cette initiative. Dans le Mali actuel marqué par une crise multidimensionnelle, les religieux ont un grand rôle à jouer. Il s’agit entre autres : les prêches, prières et organisation de foras sur la paix. Les partisans de Sékou Salah ont joué leur partition dans ce sens. Le gouvernement salué la présente initiative qui entre dans la recherche et du vivre ensemble.

Notons cette journée a vu la bénédiction des représentants de la famille Diallo de Dily, de Bintagoungou, une délégation venue de Koutiala, d’Abidjan.

Ambaba DE DISSONGO   

source observatoire

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *