Vous devez respecter le droit d'auteur
Actualité Economie

Banques, établissements financiers, assurances et commerce : Le mot d’ordre de grève levé !

La grève de 72 heures décrétée par le Syndicat national des banques, assurances, établissement financiers, microfinances et commerces du Mali (SYNABEF) n’a duré que 24 heures. Le mot d’ordre a été levé après une journée de paralysie.

 

 

Pour violation de liberté syndicale consécutive à l’affectation d’un cadre de la Banque de développement du Mali(BDM), Keïta Fatoumata Sangho, par sa direction, le Syndicat national des banques, assurances, établissements financiers et microfinances et commerces du Mali (SYNABEF) a déposé un préavis de grève de 72 heures. Les négociations entre l’Association professionnelle des banques et établissements financiers (APBEF) et le SYNABEF sous l’égide de la Direction nationale du travail ayant échoué, la grève était devenue inévitable

Hier mercredi 22 juillet, notre équipe de reportage a fait le tour de quelques banques de la capitale. À l’exception notable de la BDM-SA, les portes des autres banques de la place étaient closes. A Ecobank comme à la BNDA, seuls les guichets automatiques essuient les larmes des clients formant souvent une longue file d’attente.

Selon le secrétaire général du SYNABEF, Hamadou Ba, la grève a été une réussite totale.

Les négociations ont repris sous l’égide du Conseil national du Patronat du Mali. A en croire Hamadou Ba, la levée du mot d’ordre a été obtenue grâce à l’intervention des plus hautes autorités, notamment le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, du président de la Conseil national du Patronat du Mali, du Directeur général de la BMS, du Directeur général de la Banque atlantique, de la Directrice générale d’Orabank, du Directeur du Fonds de garantie du Secteur privé.

Dans un délai de 2 mois, la direction générale de la BDM-sa prendra des dispositions nécessaires pour le retour de Mme Keita Fatoumata Sangho. Elle ne sera pas rétrogradée et bénéficiera de tous les avantages.

Hamadou Ba a présenté ses excuses pour les désagréments causés par cette grève.

Bourama Camara et M’baye Serigne

(Stagiaire)

Source : Le Challenger

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *