Vous devez respecter le droit d'auteur
Economie

Baisse drastique du prix du coton au Mali : le prix est fixé à 200 FCFA/Kg contre 275 F l’an passé

L’un des piliers de notre économie est durement affecté. Le cours du coton est en baisse.  Et, du coup cela sera ressentie par les paysans maliens. Le prix du coton graine a été fixé à  200 FCFA le kilogramme pour la campagne 2020-2021contre 275F la campagne précédente. C’est ce qui ressort de la rencontre annuelle de fixation des prix.

A l’issue de la rencontre annuelle de fixation des prix du coton, tel l’épée de Damoclès, le monde paysan apprend à la télévision nationale la baisse du prix de coton de 75 FCFA sur le kilogramme.

  « Entre avril 2019 et avril 2020, le prix de la fibre du coton a perdu a peu près 270 FCFA.  Nous avons fait nos projections qui nous donnent 200 FCFA. C’est le prix de base que le marché mondial nous offre aujourd’hui », a déclaré le Président Directeur général de la CMDT, Baba Berthé.

Selon des sources proches du dossier, la fixation du prix de coton à 200 FCFA se tient dans un contexte marqué par la baisse des cours des matières premières dans le monde liée à la pandémie du COVID 19.

Pour sa part, le ministre de l’agriculture, Baba Moulaye Haïdara, affirme que l’Etat fera en sorte que tous les citoyens profitent des avantages annoncés par le gouvernement pour soutenir les difficultés que nous vivons. « Particulièrement pour les paysans, le Département de tutelle est à pied d’œuvre pour trouver les meilleures solutions pouvant aboutir à une très bonne campagne. Le gouvernement maintien sa subvention de 10 milliards aux coton culteurs.  Les 10 milliards seront transformés cette fois-ci en bonus, proportionnellement à la production. Sur le prix de vente du kilo de coton graine, il y aura un bonus de 15 FCFA. Et nous sommes allés sur la base de 700 000 tonnes qui ont été produites cette année. Il va de soit que ce bonus puisse varier en fonction du prorata de la production.  Chaque paysan qui vendrait une certaine quantité sera évaluée à l’unité de mesure », précise, le ministre de l’agriculture. D’autres sources affirment que ce prix de 200 F pourrait connaître une amélioration en fonction de l’évolution du marché mondial.

De toutes les façons, dans le monde rural, les paysans affirment que cette nouvelle fait froid au dos. Et qu’elle est perçue comme si le ciel venait de tomber sur leur tête.  Démotivés par cette annonce, apprend-on, plusieurs agriculteurs ont décidé d’abandonner la culture du coton cette année, tandis que d’autres envisagent un réajustement de leur programmation initiale.

Oumar KONATE

Source : La Preuve 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *