Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Baïdy Dramé : «On ne peut prétendre être Malien de la diaspora et séjourner à Bamako pendant trois ans» – MALI CANAL
Société

Baïdy Dramé : «On ne peut prétendre être Malien de la diaspora et séjourner à Bamako pendant trois ans»

À l’issue des travaux du conseil d’administration extraordinaire pour le renouvellement du bureau exécutif national du Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM), Baïdy Dramé, du CSDM France, a été élu à l’unanimité pour diriger le nouveau bureau.

C’était le samedi 29 mai 2021 au Mémorial Modibo Keita en présence des délégations venues de 35 pays sur 45 où l’association est représentée. Pour raison de COVID-19, certaines délégations n’ont pu se rendre à Bamako, selon les organisateurs.

À l’entame de ses propos, le nouveau président du Conseil supérieur de la diaspora malienne, Baïdy Dramé, a affirmé que son bureau est composé de Maliens de l’extérieur et non ceux de l’intérieur. «On ne peut pas se prévaloir être Malien de la diaspora et séjourner à Bamako pendant 3 ans», a souligné le nouveau président du CSDM.

Pour lui, le bureau exécutif qui vient d’être mis en place de façon démocratique, reflète les réalités sur les 05 continents. «Depuis 04 ans nous nous sommes battus pour rendre à notre association sa dignité bafouée par un homme qui en fait son gagne-pain au mépris de nos textes et ceux de la République», soutient-il.

Il ajoutera par ailleurs que la tenue de ce conseil extraordinaire est un nouveau départ dans la vie de cette association de la diaspora malienne ; il promet aux uns et aux autres de travailler pour l’intérêt supérieur de la diaspora malienne qui est confrontée à beaucoup de difficultés dans les différents pays d’accueil.

Les conditions de vie des Maliens de l’extérieur notamment la situation irrégulière est l’un des défis à relever par le nouveau bureau, insiste Baïdy Dramé. Pour la bonne coordination des activités de l’association, il affirme qu’une permanence sera bientôt mise en place à partir de Bamako dans les locaux du nouveau siège du CSDM sis à l’ACI 2000. «Plus jamais des Maliens à partir de l’intérieur ne parleront en notre nom», dit-il.

Mais avant le début des travaux de ce conseil d’administration extraordinaire de renouvellement du bureau exécutif, des hommages ont été rendus au président fondateur du CSDM, en l’occurrence Mahamane Lamine Touré, décédé en novembre passé.

Ont pris part à  ces travaux, les délégations de 35 pays sur une quarantaine de démembrements du Conseil supérieur de la diaspora malienne à travers le monde. Ces démembrements ont été informés deux (2) mois avant la tenue de ce conseil conformément aux statuts et au règlement de l’association, selon les organisateurs.

Mantan Koné le wagadu

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur