Vous devez respecter le droit d'auteur
Sécurité

Attaque de Guire-Nara : une vingtaine de terroristes tués, des motos saisies

Les FaMa ont abattu plus d’une vingtaine de terroristes et récupérés une cinquantaine de motos le 3 septembre 2020 lors de l’attaque de à Guiré, à Nara.

Les terroristes ont enterré le samedi 5 septembre une vingtaine de corps dans la localité de LOADY Chérif dans la forêt de Wagadu. Les terroristes ont été abattus par les FaMa le 3 septembre au cours des affrontements à Guire, selon un communiqué des forces armées maliennes.

Jeudi 3 septembre 2020, une mission FaMa de ravitaillement de Guiré, (une zone proche de la frontière mauritanienne) a fait l’objet d’une attaque terroriste le jeudi 3 septembre 2020 à Guiré aux environs de 18 heures. Les FaMa déplorent une dizaine de morts des blessés et des dégâts matériels. Un renfort y a été dépêché. Selon le site des FaMa, les terroristes ont enterré le samedi 5 septembre 18 corps dans la localité de LOADY Chérif dans la forêt de Wagadu. Les terroristes ont été abattus par les FaMa le 3 septembre au cours des affrontements à Guire. Après avoir fui, nos vaillants soldats ont pu récupérer une cinquante de motos.

Le lendemain de l’attaque, le chef d’état-major général des Armées, le général de brigade Oumar Diarra s’est rendu au chevet des blessés de l’attaque de Guire-Nara, le vendredi 4 septembre 2020. Il a témoigné la compassion, le soutien moral et matériel de la hiérarchie et des frères d’arme. A l’hôpital de Kati le CEMGA a pu constater une prise en charge diligente des blessés.

Des honneurs militaires funèbres ont été rendus dimanche à Kati aux militaires FAMa  morts à Guiré. Les dépouilles  ont été transportées le 4 septembre 2020 à  Bamako par l’Armée de l’Air.

La dernière attaque contre les positions de nos forces remonte au 27 aout dernier entre Birma et Boudama sur l’axe Konna-Douentza. Au cours de cette opération les FAMa ont enregistré 3 morts, 12 blessés et des dégâts matériels importants.

Cote ennemi, après l’intervention aérienne, les évaluations ont permis de dénombrer une vingtaine de groupes armes terroristes neutralisés, 2 pick-up récupérés,  une dizaine de motos ont été détruites.

L’agression contre les militaires intervient au moment où le CNSP a entreprit des prises de contact dans les garnisons militaires et a reçu des échanges avec les anciens groupes armés.

Mercredi 2 septembre, le com-théâtre Est de l’Opération Maliko, le colonel-major Toumani Koné avec les groupes et mouvements signataires de l’accord au camp militaire Firhoun Ag Alinçar de Gao. Les échanges ont porté sur les niveaux de sécurité et l’amélioration du climat social dans la ville de la cité des Askia et ses alentours. Au cours de la rencontre, les mouvements signataires se sont engagés à accompagner le com-théâtre dans sa mission de sécurisation des citoyens. De son côté le colonel-major a invité les uns et les autres à participer de façon effective à leur propre sécurisation et celle de la population paisible. Selon lui il est très important de faire bloc contre les forces du mal.

Mohamed Keita

Source : Arc-en-ciel 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *