Vous devez respecter le droit d'auteur
Economie

Assistance aux personnes vulnérables : la BMS continue de jouer sa partition

Plus qu’un établissement financier, la Banque malienne de solidarité( BMS-SA) déploie des efforts importants pour non seulement satisfaire sa clientèle, mais aider aussi les couches  défavorisées à un minimum de bien-être.

Pour la énième fois, la Banque malienne de solidarité (BMS-SA) vient de faire parler son cœur en offrant, récemment, des vivres et divers produits aux familles des militaires tombés dans la crise sécuritaire,, aux déplacés de guerre du centre et du nord et aux pensionnaires de la pouponnière. La valeur monétaire de cette importante donation s’élève à plusieurs millions de francs CFA.

Lors de cette cérémonie de soutien et de solidarité à ces personnes gravement touchées par la crise sécuritaire que traverse notre pays, le chef de cabinet du ministre de la Promotion de la femme, Daniel Coulibaly, en présence du directeur général de la BMS-SA, Alioun Coulibaly, s’est vivement félicité de cet esprit d’assistance régulièrement démontré par la BMS et ses dirigeants. Les bénéficiaires, en particulier le Capitaine Cheickna Coulibaly, du service social des armées ; Abou Sow de Tabital Pulaku et Mamadou Togo de l’association Guina Dogon ont assuré manquer de mot pour exprimer leur gratitude à l’entreprise citoyenne qu’est la BMS-SA.

Il faut signaler que cette journée de communion et de partage dénommée « BMS Ka DÔN », qui est à sa quatrième édition, s’inscrivait dans le cadre de la solidarité et de la reconnaissance que ‘’nous devons à ceux qui en ont le plus besoin’’, a indiqué le DG de la BMS.

« Au-delà du geste symbolique, objet de la présente cérémonie destinée à soutenir les familles éprouvées et la pouponnière, nous voulons que cette journée soit d’abord et avant tout considérée comme journée de recueillement et d’humilité placée sous le signe de l’honneur et de l’entraide », a-t-il souligné.

Selon M. Alioun Coulibaly, le geste s’inscrit dans la volonté de la BMS en tant qu’entreprise citoyenne, d’être ‘’en première ligne pour aider les plus fragiles. C’est à ce titre qu’en cette veille du mois de ramadan, nous sommes, une fois de plus, honorés de vous remettre, à vous représentants des différents bénéficiaires, ces dons en vivres et denrées alimentaires d’une valeur totale de 35 millions de francs CFA’’.

Ainsi, pour les veuves et orphelins des militaires tombés sur le théâtre des opérations militaires, les dons se composent de 10 tonnes de sucre, soit 200 sacs de 50 kg ; 20 tonnes de riz, soit 400 sacs de 50 kg ; 200 cartons de 20 litres d’huile pour une valeur totale de 15 millions de francs CFA.

Quant aux produits destinés à la pouponnière, ils sont alimentaires : lait, céréale, sucre, huile, eau minérale, etc. ; produits d’entretien : savon liquide, savon en poudre, eau de javel, couche. La valeur de ces dons est estimée à 7 millions de francs CFA plus un chèque de 3 millions, soit un total de 10 millions.

Pour les déplacés peulh et Dogon : le don est composé de 10 tonnes de riz, soit 200 sacs de 50 kg ; 10 tonnes de mil, soit 200 sacs de 50 kg et 100 cartons de pâtes alimentaires ; 10 cartons de 20 litres d’huile ; 100 cartons de savon et 100 moustiquaires pour une valeur de 10 millions de francs CFA.

« Ce geste à caractère humanitaire n’a pas vocation ni à sécher les larmes des bénéficiaires ni à atténuer leur détresse : il se veut un symbole, celui de la fraternité et de la solidarité d’une banque citoyenne et solidaire. Pour paraphrase Mme Simone VEIL, parlant d’humanité « la solidarité est un vernis fragile ; mais ce vernis existe », a déclaré le DG de la BMS-SA.

Le capitaine Coulibaly de la direction du service social des armées et les autres intervenants, au nom des bénéficiaires, ont salué le geste de solidarité de la banque en ce début du mois de ramadan, avant de promettre une gestion rationnelle des dons.

A préciser que la Banque de la solidarité du Mali, comme son nom l’indique clairement, a établi cette tradition de se préoccuper du sort des compatriotes. Elle se donne le devoir d’apporter divers dons aux populations en difficultés. Elle vient de mettre à disposition 10 tonnes de sucre, 20 tonnes de riz et de 200 cartons de 20 litres d’huile. Ces donations ont été attribuées aux femmes et aux enfants de nos militaires ayant succombé sur les fronts.
D’autres lots contiennent des produits alimentaires (lait, Cérélac, sucre, huile, eau minérale, etc.), et de produits d’entretien (savon liquide, en poudre, eau de Javel, couche).
Ils ont été remis à la Pouponnière abritant plus de 240 enfants. Il s’agit là des enfants « qui n’ont jamais eu la chance de connaître leurs véritables parents ni la chaleur paternelle et la tendresse maternelle»..
D’autres lots ont  attribués aux déplacés de la Région de Mopti à travers l’Association malienne pour la protection et la promotion de la culture Dogon (Ginna Dogon) et Tabital Pulaaku. Il s’agit de 10 tonnes de sucre, autant de riz et de 100 cartons de pâtes alimentaires.
Et il faut signaler que ces opérations de donations sont assez répétitives de la part de la BMS, qui n’a pas hésité à débourser d’importantes sommes comme contribution au fonds de riposte à la pandémie du covid-19.

Les uns et les autres ont vivement salué lcs actions humanitaires et formulés des bénédictions de succès à l’établissement financier et à ses dirigeants. Comme quoi, chercher le profit ne fait pas oublier à la BMS le devoir d’assistance à apporter à ses semblables. C’est en cela que la BMS est plus qu’une entreprise citoyenne, un établissement financier proche des populations.

Bruno D SEGBEDJI

Source : Mali horizon 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *