Vous devez respecter le droit d'auteur
Société

Assassinat du directeur adjoint de la BNDA de Gao, Aly Sissoko : les banquiers montent au créneau !

Suite à l’assassinat du Directeur adjoint de la Banque Nationale du Développement Agricole (BNDA) de Gao par des hommes armés non identifiés, dans la soirée du lundi 3 février, les personnels de la BNDA et de plusieurs autres banques et de certaines Assurances ont organisé des settings devant leurs banques respectives, afin de témoigner leur mécontentement face à cet acte barbare. C’était dans la matinée du vendredi 7 février.

Réclamer justice suite à l’assassinat de leur collègue. Tel était l’objectif de ces settings. Sur les pancartes, on pouvait lire entre autres slogans : ‘’plus jamais ça’’, ‘’ Sécurité pour tous, faire justice’’.

«  Nous demandons aux autorités maliennes de nous aider dans la sécurisation des personnels et responsables de Banques qui, depuis un certain temps font objet d’attaques, de braquages, d’agressions physiques » a lancé Amadoun Bah, secrétaire général du syndicat National des Banques, Assurances, Etablissements Financiers et Micro-finances.

Ensuite, il a signalé que ces settings sont organisés en la mémoire de leur camarade disparu, feu Aly Sissoko, mort assassiné.

«  Nous nous sommes mobilisés pour soutenir ce camarade, pour soutenir sa famille biologique, pour soutenir sa famille bancaire et pour nous soutenir nous-mêmes pour que de tels évènements ne se produisent plus jamais » a soutenu, le Segal Bah.

Dans cette dynamique, il a exhorté les autorités à jouer pleinement leur rôle dans le cadre des agressions contre des agents de Banques.

De façon précise, il a invité spécifiquement l’armée de jouer son rôle de défense afin que la sécurité soit assurée pleinement pour leur permettre de travailler convenablement.

D’après lui, tant que les gens ne remplissent pas leur mission correctement, cela sabote la mission des autres. A lui, d’indiquer que, c’est ce qui est en train d’arriver aujourd’hui. «  On est en train de saboter notre mission. Ce n’est pas parce qu’ils ne font pas bien leur travail mais qu’ils fassent davantage que la justice fasse son boulot » a-t-il souhaité.

Selon lui, les personnes qui ont commis ce crime doivent être recherchées, retrouvées et traduites devant la justice. « Nous sommes là pour servir la nation, pour servir le pays et nous servirons dignement mais nous voulons le faire dans la quiétude, dans la sécurité » a laissé entendre le responsable syndical des banquiers.

A signaler que l’Association Professionnelle des Banques (A.P.B.F) a décrété un deuil de trois jours suite à cet acte barbare.

Par Maïmouna Sidibé

 

Source : le Sursaut

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *