Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

Après l’élection de Moussa Timbiné comme député et à la présidence l’Assemblée nationale du Mali : le maire de la Commune V et ses partisans auront-ils la sagesse de quitter le RPM ?

Malgré tous les moyens financier, matériel et fétichiste déployés par Amadou Ouattara et ses partisans lors des législatives dernières pour faire échouer les candidats de son propre parti politique, Dieu en a décidé autrement en faisant gagner la liste RPM-APR composée de Moussa Timbiné, Ibrahima Bagayogo, Mme Coulibaly Oumou Coulibaly.

Comme pour montrer que le dernier mot lui revient, Dieu a fait en sorte que le président de l’Assemblée nationale du Mali soit un député élu sur cette même liste qui n’est d’autre que Moussa Timbiné. Et la question qui se pose aujourd’hui c’est de savoir si le maire Amadou Ouattara et ses partisans vont-ils quitter le parti pour ne pas continuer à supporter l’humiliation subie. En effet Amadou Ouattara qui vouait une haine féroce contre Moussa Timbiné et Ibrahim Bagayogon, avait juré sur la tete de ses parents, de sa femme et de ses enfants qu’il fera tout pour faire échouer cette liste en commune V. C’est pour cela il a décidé la liste Indépendante(NCA) arrivée en 3e position. Et le maire a cru atteindre son objectif lorsque les résultats provisoires du ministère ont donné perdant la liste RPM-APR. Selon nos informations le maire Ouattara et ses partisans se sont retrouvés au quartier général de l’ADEMA pour le show. Et il aurait déclaré que son prochain objectif c’est de venir récupérer le poste de secrétaire général de la section actuellement détenu par Moussa Timbiné. Mais le maire Ouattara a oublié qu’un crime n’et jamais parfait et les résultats de la Cour constitutionnelle ont été sans pitié pour lui et ses soutiens. Selon nos informations dès l’annonce des résultats définitifs de la cour constitutionnelle, Amadou Ouattara est tombé malade et cloitré chez lui pendant une semaine. Que dire de l’annonce de l’élection de Moussa Timbiné à la présidence de l’Assemblée nationale et ce fut le début de la folie d’où les lynchages médiatiques sur le tout nouveau président de l’Assemblée nationale. Une chose est sure et certaine, Amadou Ouattara et ses partisans ont joué et ont perdu. Du coup ils doivent avoir la sagesse de quitter le parti car ils n’auront plus de crédibilité.
Sadou Bocoum

Source : La mutation

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *