Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Ansongo : une rumeur qui fait peur à la population ! – MALI CANAL
Santé Société

Ansongo : une rumeur qui fait peur à la population !

Depuis un certain temps, des rumeurs laissent croire à la population qu’un cas positif du coronavirus est enregistré à Ansongo. Après une légère domination de la ville, l’annonce a fait peur la population. Il a fallu l’intervention du médecin-chef pour démentir l’information. Par ce fait, la population a été rassurée. De nos jours, les habitants de la ville sont dans l’attente du résultat d’un cas suspect dont la personne se trouve présentement isolée. En l’occurrence, le médecin-chef informe l’opinion locale qu’il n’y a aucun cas du Covid-19 à Ansongo.

Lutte contre la covid-19 : des moyens de paiement électronique pour se protéger davantage

Pour empêcher la propagation de la pandémie de la Covid-19, l’État exige des comportements et des habitudes de protection de la population. Suite à la série de sensibilisations, les achats de crédit ISAGO, et le paiement des factures d’électricité en ligne sont actuellement recommandés par le pays. De ce fait, l’EDM-SA invite ses clients au respect des mesures. À toute la clientèle, elle propose les moyens de paiement électronique des factures, voire les différents achats à travers les services Orange Money ; Mobicash ; et autres. Cela, pour éviter les regroupements devant les guichets. Les informations annoncent que la population semble bien comprendre ces nouvelles mesures.

À Bamako-Coura, Mme Samoura Dioncounda Keita, cheffe d’agence sotelma-malitel, raconte que le taux d’achat en ligne a rehaussé, ce, depuis que les gens se sont rendu compte de la gravité du virus pandémique. Même si les travaux se poursuivent dans l’agence de Mme Samoura, les employés se protègent par des gants, voire des masques qui couvrent la bouche et le nez. En ce qui concerne l’agence Orange Mali du rond-point Éléphant, elle est presque vide, car le personnel est réduit suite à la menace du Covid-19.

Des Maliens de Tunisie sont de retour au bercail

Des Maliens résidants en Tunisie qui étaient au nombre de 128 sont bien arrivés au bercail. Ils ont atterri à l’aéroport international du Président Modibo Keita-Sénou, le dimanche 12 avril 2020. Conformément aux mesures de prévention édictées par les autorités, ces personnes ont été mises sous contrôle sanitaire parallèlement aux prélèvements pour besoin de laboratoire avant leur installation à l’hôtel. Après le test, un communiqué du gouvernement a annoncé que les résultats des 128 prélèvements se sont révélés, tous, négatifs à la Covid-19. Toutefois, les personnes concernées devront attendre, selon le même communiqué, après 14 jours de confinement dans des conditions sécurisées, pour regagner leurs domiciles. Entre temps, pas de visite, interdiction d’apporter des colis aux personnes confinées, interdiction de sortie des sites de confinement et le port obligatoire du masque et des autres mesures barrières.

Aide de la fondation de la princesse burundaise contre le coronavirus

Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus au Mali, la fondation de la princesse burundaise, Esther Kamatari a apporté une importante aide à notre pays. C’est près de 1 000 masques qui ont été remis au ministre malien de la Santé et des Affaires sociales, le lundi 13 avril 2020. Des masques qui ont été « fabriqués localement à base du coton malien. » Selon les donateurs.

L’Allemagne vient en aide au Mali

Dans le cadre de la collaboration entre le Mali et la République allemande, le Mali vient de bénéficier des matériels spéciaux pour détecter le virus. Dans la lutte contre le coronavirus, le centre CICM est l’un des quatre laboratoires que dispose le Mali pour faire des analyses adaptées. C’est pourquoi une équipe de spécialistes en infectiologie de l’Institut de Microbiologie des Forces armées allemandes (IMB) travaille déjà avec le Centre d’Infectiologie Charles Mérieux (CICM) de Bamako pour améliorer sa capacité à détecter le COVID-virus. À noter le CICM et l’IMB travaillent ensemble depuis 2014, à travers la formation et à l’échange d’expériences, afin de pouvoir réagir mieux et plus rapidement aux menaces biologiques. Lors de la visite du ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé accompagné de l’ambassadeur allemand Dr Dietrich Pohl, les deux hommes ont réalisé que cette coopération était au bon terme.

L’ambassadeur Pohl a, pour sa part, souligné que l’Allemagne continuera de travailler en étroite collaboration avec le Mali, surtout en cette situation très difficile. Il a rassuré que L’Allemagne restera à nos côtés pendant et après cette crise.

Sevaré : Le moral des troupes remonté

Suite au crash d’avion survenu la semaine dernière à Sevaré, le chef d’État- major de l’armée de l’air (CEM-AA), le général de brigade Souleymane Doucouré s’est rendu, le samedi 11 avril 2020, dans la région aérienne N°2 de Sévaré. La raison du déplacement était de remonter le moral des troupes en les encourageant dans l’exercice de leurs missions régaliennes. Le général a profité de l’occasion pour visiter le camp Hamadoun Bocary Barry dit ‘’Balobo’’ et les infrastructures de la cité de l’Air. C’était en compagnie du commandant du PCIAT Centre, celui de la région aérienne N°2, et le commandant de la base 102 de Sevaré. À entendre le colonel Alou Boi Diarra, la présence du CEM-AA a beaucoup aidé les soldats. Pour l’amélioration de la cité de l’air, le colonel a fait des recommandations. Cette rencontre a été couronnée par un repas de corps.

Lutte contre le terrorisme : des éléments de GAT neutralisés par les FAMa à Hombori

Mardi 14 avril, aux environs de 10H, les militaires maliens ont neutralisé trois(3) éléments appartenant aux groupes armés terroristes (GAT). C’était suite à un accrochage entre une patrouille des FAMA et les GAT près du village de Dara, sis à 17KM au sud de Hombori, vers Boulkessi.À travers l’opération, nos militaires ont pu récupérer 02 PM ; plus de 03 chargeurs ; 02 talkies ; et une (1) moto.

Koury : la mesure de fermeture des frontières terrestres non respectée

À Koury, zone frontalière du Mali, la mesure portant sur la fermeture des frontières terrestres n’est pas respectée par certains commerçants. Selon les informations, des commerçants utilisent des motos et des vélos pour éviter les postes frontaliers afin de se rendre dans les marchés du pays limitrophe. Face à la situation, les autorités sanitaires se disent inquiètes du non-respect des mesures barrières. Elles appellent au respect des consignes et desdites mesures édictées par les autorités du pays.

Source : le Pays

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur