Vous devez respecter le droit d'auteur
Société

ANPE : Visite de terrain des réalisations au titre de 2020 !

Les administrateurs de l’ANPE et la direction générale étaient en régions pour s’imprégner des différentes réalisations à Mopti, Ségou, Koulikoro et Dioila.

La mission conjointe conseil d’administration (CA) et direction générale (DG) de l’ANPE permet de procéder, sur le terrain, à un suivi des activités réalisées par les directions régionales de l’ANPE, mais aussi de partager avec celles-ci les réalités du terrain en vue de renforcer les acquis et trouver des solutions aux difficultés qui entravent les capacités opérationnelles de l’Agence au niveau de chaque région concernée.

C’est aussi, pour les administrateurs et la direction Générale, une occasion d’informer et de sensibiliser les autorités régionales et locales sur d’une part, les efforts de l’Agence en matière de promotion de l’emploi et de formation professionnelle et d’autre part, obtenir leur appui ou leur soutien aux actions de l’ANPE dans les régions administratives visitées.

La mission était composée d’Issa Bengaly (UNTM), président du conseil d’administration de l’ANPE, Papa M’Bodji Touré (CNPM), membre du conseil d’administration de l’ANPE pour le conseil d’administration  et Ibrahim Ag Nock, directeur général (DG), Dioncounda Niakaté, coordonnateur de la CEP, Abdoulaye Sega Ndiaye, conseiller du DG en charge des ressources humaines, Modibo Koly Kéita, chef du département planification et de statistiques, Drissa S. Sidibé, chef du département communication, Sambala Sidibé, chef du département formation promotion de l’emploi (DFPE), Aboubacar Haïdara, chargé du protocole pour la direction de l’ANPE.

Pour l’étape de Mopti, la mission s’est déroulée conformément au programme établi. La délégation a été accueillie à Barbé vers 17 h par la DR-ANPE Mopti avec un cortège du Conseil régional de la jeunesse (CRJ) de la région accompagnant la délégation.

L’ANPE Mopti a organisé un dîner de travail avec le partenaire Humanity&Inclusion et le président de l’Association des jeunes agriculteurs de Mopti.

La délégation de la mission conjointe et la Directrice Régionale de l’ANPE-Mopti (DR-ANPE-Mopti) ont rendu une visite de courtoisie au Gouverneur de Mopti et au Président par intérim du Conseil régional de Mopti.

Au cours de ces entretiens, les deux parties ont échangé sur les objectifs, le programme de la mission et partagé les préoccupations réciproques.

L’équipe de mission a débuté les visites de réalisations de l’ANPE à l’unité de saponification, de teinture et de transformation agro-alimentaire de la coopérative Benkadi n°2 de Sevaré : Encadrée par le partenaire ONG Yagtu, 40 emplois générés. Il faut rappeler que Benkadi n°2 a intégré les déplacées des zones en conflit dans leur activité.

Ensuite à l’unité d’embouche bovine de l’entreprise familiale Aly Cissé à Mopti : 3 emplois générés, 16 têtes de bœufs ; contribution à la formation des promoteurs d’embouche. Difficultés d’approvisionnement en aliment bétail, insécurité et accès limité au marché. Besoin de renforcement des capacités à travers un Business Plan adressé à l’ANPE. Interview, in situ, des administrateurs, du DG et du promoteur.

Au lancement de la formation insertion des demandeurs d’emploi dans le métier de taille de pierre, la cérémonie s’est déroulée conformément au programme. Les temps forts de ladite cérémonie ont été les discours du représentant du maire de Mopti, du directeur général de l’ANPE, du président du conseil d’administration de l’ANPE et de lancement du gouverneur de Mopti. La remise de kits aux bénéficiaires suivie d’une séance de démonstration de la taille de pierre dans la cour du gouvernorat de Mopti a clôturé la cérémonie.

En conclusion de cette étape, il faut signaler que les activités de la mission ont été réalisées avec satisfaction. Les observations, leçons tirées, les valeurs ajoutées ainsi que les difficultés doivent permettre d’améliorer les missions à venir.

La 2e étape de la mission était celle de Ségou, la délégation a quitté Mopti et a été accueillie à l’entrée de Ségou vers 13 h par l’ensemble des représentants des services de l’emploi de Ségou, sous la conduite du directeur régional de l’emploi et de la formation professionnelle accompagné du DR-ANPE Ségou.

La délégation en compagnie du directeur régional de l’ANPE Ségou a rendu visite successivement au conseiller aux affaires administratives et juridiques du gouverneur, assurant l’intérim du gouverneur, au maire de Ségou et au président du Conseil régional de Ségou. Les visites de courtoisie ont servi de cadre pour présenter les objectifs et le programme de la mission. Des échanges fructueux de renforcement de collaboration et de partenariat entre l’ANPE et les autorités régionales ont été faits.

La boutique des femmes transformatrices de Ségou a reçu la délégation pour la première étape des visites des réalisations de l’ANPE, plus d’une trentaine d’associations qui se sont regroupées en coopérative. Il s’agit du projet en partenariat avec l’ONG Agir ; 3 emplois directs et au moins 10 emplois par association faîtière. La boutique est opérationnelle. Les difficultés évoquées sont : la location, l’insuffisance de fonds de roulement pour les femmes qui approvisionnent la boutique, etc.

La délégation a pris note et a demandé aux promotrices d’approcher l’ANPE Ségou, en relation avec le DFPE, de prendre attache avec les responsables de l’ONG Agir.

Ensuite au centre de tissage “Gatex”, un centre qui regroupe plusieurs métiers connexes du tissage et de la filature. L’unité est confrontée aux problèmes d’approvisionnement en matière première (coton, fil etc.)

A l’unité de transformation agro-alimentaire, l’entreprise “Djodo production”, qui a bénéficié des équipements octroyés par l’ANPE, au total 10 emplois directs ont été créés en plus de 10 emplois indirects. Elle a ouvert une boutique d’alimentation et approvisionne la boutique des femmes.

A l’unité de saponification, d’eau de Javel et de détergent de l’association Djiguiya des femmes. Avec plus de 20 emplois et des dizaines d’emplois indirects créés, elle dispose d’un kit complet de savonnerie et approvisionne le marché local, le camp militaire ainsi que des particuliers. Les difficultés recensées sont : un besoin d’un bon mélangeur, de moules adaptées et de fonds de roulement. La délégation a pris bonne note et a demandé à la promotrice de prendre contact avec l’ANPE Ségou pour mieux préciser les modalités de prise en charge des besoins. Enfin à l’unité de fumage et de séchage de poisson de la coopérative Djèka Barra des femmes de Markala, en déplacement à Ségou. Elle a été formée et équipée par l’ANPE, y compris un fumoir/séchage de poisson. Au moins trente emplois créés, le marché approvisionné.

Une séance de témoignage des diplômés sans emploi était au programme avec 3 témoignages faits dont 2 effectivement placés. La 3e personne, une dame en situation de handicap, a un diplôme en communication-marketing. Le directeur général a instruit au directeur régional de l’ANPE- Ségou de prendre des dispositions pour gérer son cas.

Une réunion technique de la synthèse de la mission avec le personnel a été organisée à la fin de l’étape. Après l’ouverture de la séance par le PCA-ANPE et les mots introductifs du DG-ANPE, le DR-ANPE- Ségou a fait une présentation de la situation de l’ANPE-Ségou, les activités réalisées, les difficultés et les perspectives. Les échanges et contributions ont enrichi la réunion technique.

De cette étape, il a été constaté la nécessité du renforcement du personnel ANPE Ségou pour une meilleure maîtrise des documents de gestion et des outils de travail de l’ANPE.

Les activités de la mission de l’étape de Ségou ont été réalisées avec satisfaction. Les observations, leçons tirées, les valeurs ajoutées ainsi que les difficultés devraient permettre d’améliorer l’organisation des missions à venir.

L’étape de Dioila. La mission conjointe a quitté Ségou vers 8 h et a rallié Dioïla aux environs de 10 h. Elle a été accueillie à l’entrée de la ville par le DR -ANPE de Koulikoro.

Après son installation au centre d’accueil de Dioïla, la délégation et le DR ANPE Koulikoro ont validé le programme de l’étape de Dioïla dont les grandes activités se résument comme suit.

A l’entame de sa mission, la délégation et le DR-ANPE de Koulikoro ont rendu visite de courtoisie au gouverneur de Dioïla, au maire de la Commune de Dioïla et au président du Conseil de cercle de Dioïla.

Au cours de ces visites, les parties ont, après les salutations protocolaires, échangé sur les objectifs et le programme de la mission mais aussi partagé les préoccupations en matière de création et de promotion de l’emploi. Ensuite la mission conjointe et le DR ANPE de Dioïla ont visité les réalisations suivantes, la coopérative “Maremba” des femmes de Dioïla une unité de teinture regroupant au moins 10 femmes ; des équipements disponibles et des produits.

Problèmes recensés : diversification des activités par la saponification et création d’un centre de formation.

Ensuite, à l’atelier des jeunes ayant bénéficié de kit appareil électronique et d’un fonds de roulement : il s’agit de l’entreprise “Danaya Electronique” qui comprend une boutique de vente d’appareils électroniques, téléphoniques et un atelier de maintenance et réparation de téléphones. Au total six emplois sont créés L’entreprise a diversifié ses activités par la création d’autres ateliers dans d’autres localités, notamment la Commune de N’Daubougou, N’Golobougou, etc.

Les responsables ont un besoin de formation technique dans le domaine de l’électronique et de la téléphonie cellulaire.

A l’unité de Saponification de l’association “Siguida Yéelen”, une unité financée par l’ANPE qui a créé au moins 20 emplois directs et des dizaines d’emplois indirects. Les femmes disposent d’une boutique de vente de savon, d’eau de Javel et de détergent.

L’étape de Dioïla a été bouclée par la visite du périmètre maraîcher des femmes de la coopérative “Djèka Baara”. Le périmètre est exploité pour la culture de maïs et d’autres variétés légumineuses. Pour juguler le problème d’eau, l’ANPE a financé un second forage dont le château d’eau a été réceptionné au cours de la visite.

De cette étape, il faut retenir les besoins de renforcement technique des jeunes réparateurs de la téléphonie, les membres de l’association Yéelen, la finalisation des ouvrages d’aménagement hydraulique du périmètre maraîcher et la diversification de l’activité des femmes teinturières par la formation insertion en saponification.

L’étape de Koulikoro

La délégation et le DR ANPE-Koulikoro ont quitté Dioïla aux environs de 13 h pour Koulikoro. La délégation a été accueillie à la descente du pont de Kayo par le personnel ANPE de Koulikoro. L’étape de Koulikoro a débuté par les visites aux autorités administratives et politiques de Koulikoro, notamment le gouverneur et le maire de la Commune urbaine de Koulikoro.

Au cours de ces visites, les objectifs, le programme du séjour et les préoccupations de l’ANPE et des autorités régionales ont dominé les échanges.

Les activités ont été ouvertes par le lancement de la formation TRE à la salle de conférence du gouvernorat de Koulikoro qui a servi de cadre pour abriter les activités de la cérémonie suivi de la remise des kits de renforcement des capacités des artisans de Banamba.

Présidée par le gouverneur de la région Koulikoro, la cérémonie de lancement de la formation de 180 jeunes en TRE et de remise des kits aux artisans de Banamba a enregistré des interventions du 1er adjoint au maire de Koulikoro, du porte-parole des bénéficiaires de la formation et des kits, du directeur général et du président du conseil d’administration de l’ANPE puis le discours de lancement du gouverneur de Koulikoro. La cérémonie s’est terminée par la remise des kits aux artisans de Banamba.

Ensuite la mission conjointe et le DR ANPE de Koulikoro ont visité les réalisations de l’ANPE au centre de l’Unité de transformation agro-alimentaire des produits locaux de Koulikoro, une unité qui a bénéficié des appuis de plusieurs partenaires y compris l’ANPE. Située à Koulikoro-Plateau, cette unité emploie au moins 16 personnes et contribue à la transformation de plusieurs produits locaux. La responsable de l’unité a exprimé le besoin d’avoir une chaîne moderne de remplissage des emballages.

A l’atelier de menuiserie métallique financé, en partie, par l’ANPE, l’atelier est l’initiative d’un sortant du centre de formation de Missabougou et emploie 8 personnes et 5 apprentis. Le besoin exprimé est relatif à l’obtention d’équipements modernes de menuiserie métallique. Le promoteur a été sensibilisé pour son inscription à l’assurance volontaire de l’INPS.

A l’unité de collage et de vulcanisation. Le promoteur de cette unité de collage et de vulcanisation est une personne en situation de handicap qui emploie trois personnes. Le promoteur a besoin de formation pour mieux maitriser son métier. Il voudrait aussi bénéficier d’un local bien aménagé avec des outils ou équipements modernes de collage et de vulcanisation. La réunion technique avec le personnel de l’ANPE Koulikoro et la synthèse de l’étape de Koulikoro a mis fin aux activités de la mission conjointe. La réunion technique a enregistré une communication du directeur régional de l’ANPE Koulikoro et une présentation de la synthèse de l’étape de Koulikoro.

Le directeur régional ANPE de Koulikoro a présenté son service (personnel, locaux et logistique) et les réalisations dans les domaines de l’intermédiation, de l’auto emploi et les relations publiques (ci-joint le rapport du DR ANPE Koulikoro).

Au cours de la réunion technique, le dispositif Bceao de financement des PME/PMI, le répertoire régional des entreprises ainsi que les documents de gestion des ressources humaines (code de bonne conduite, plan de carrière, code de déontologie, manuel de gestion des projets auto emploi) ont été partagés.

Aussi, le directeur général de l’ANPE, a-t-il invité le DR ANPE de Koulikoro à faire une prospection des actions au profit des exploitants de sable de Koulikoro. Il s’agit là d’un créneau porteur à Koulikoro. Les participants ont échangé sur la situation du projet intégrateur de Dianguinébougou et la nécessité de sa relance. Le décès du chef de village a été porté à la connaissance des participants.

En ce qui concerne l’étape de Koulikoro, la mission conjointe a atteint ses objectifs et des réels motifs de satisfaction se dégagent. Les administrateurs et la direction générale de l’ANPE félicitent et encouragent l’ANPE pour la consolidation des acquis mais aussi dans l’obtention d’autres résultats encourageants.

Les administrateurs ont saisi l’occasion pour féliciter le directeur général et l’ensemble du personnel pour les efforts fournis qui ont permis d’atteindre les objectifs concrets. Ils ont promis de faire un compte rendu aux autres administrateurs.                   

 Source : ANPE/DC 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *