Vous devez respecter le droit d'auteur
Economie

ANCD : le nouveau départ !

L’Agence devra s’adapter au nouveau contexte concurrentiel, créé par l’entrée en vigueur de la nouvelle législation sur la publicité et les agences de communication.
Les administrateurs de l’Agence nationale de communication pour le développement (ANCD), sous la présidence du ministre de la Communication, Chargé des Relations avec les Institutions, Porte-parole du Gouvernement, Yaya Sangaré, ont tenu le vendredi 13 mars dernier, la 8ème session ordinaire de leur Conseil d’administration. C’était dans la salle de conférence du département, en présence du nouveau Directeur général de l’ANCD, Amadou Ombotimbé, et l’ensemble des administrateurs.
Au cours de cette session les administrateurs ont examiné entre autres points inscrits à l’ordre du jour : le rapport d’activités 2019, l’état d’exécution du budget 2019 ; le programme d’activités 2020 de l’Agence, et le budget prévisionnel de 2020.
A l’ouverture des travaux, le ministre Yaya Sangaré, en sa qualité de président du Conseil d’administration (PCA), a rappelé que la présente session intervient après celle tenue le juin 6 juin 2019, qui avait fait une batterie de recommandations au nombre desquelles la nécessité pour l’ANCD d’élaborer une nouvelle stratégie commerciale plus agressive et plus opportuniste. Il a remarqué qu’un nouveau plan d’action marketing est en cours de finalisation, que de nouvelles approches sont mises en place pour répondre systématiquement à toutes les manifestations d’intérêt publiées dans les journaux, que la stratégie de communication de proximité a été renforcée pour fidéliser les anciens clients et relancer de nouveaux partenaires. Malgré tout, il reste encore beaucoup à faire. Car selon le ministre Sangaré, les résultats obtenus en 2019, en termes de chiffre d’affaires sont estimés à 116 millions de FCFA sur une prévision de 320 millions, soit un taux de réalisation de 36%. Ces résultats n’ont pas été à la hauteur des attentes, a-t-il regretté.
Pour renverser cette tendance, le ministre a vivement interpellé le nouveau DG de l’ANCD et son équipe à tout mettre en œuvre, afin de relever le défi. « Je vous sais compétent, les qualités et le professionnalisme qui vous caractérisent et qui m’ont été si bien remontés me sont garants de l’enjeu que vous percevez, mais surtout de votre capacité et de votre engagement à donner un nouveau départ à l’ANCD », a-t-il dit. Avant de féliciter le comité syndical pour sa maturité et la responsabilité affichée et surtout son soutien à la nouvelle direction qui lui a permis d’entamer plusieurs réformes pour la relance de l’Agence. Il a cité, entre autres, la relecture de l’Organigramme, du Cadre organique et de l’Accord d’établissement. L’évaluation de la stratégie de mobilisation des ressources et d’un business plan devait permettra à doter l’Agence d’un Manuel de procédure administrative, comptable et financière. Il a en outre, fait savoir qu’aujourd’hui, l’ANCD est à une étape charnière de son mandat. Selon lui, elle devra s’adapter au nouveau contexte concurrentiel, créé par l’entrée en vigueur de la nouvelle législation sur la Publicité et les agences de communication.
Rappelons que le budget prévisionnel 2020 de l’ANCD se chiffre en recettes et en dépenses à 756 762 000 de FCFA, contre 816 558 000 de FCFA en 2019, soit une diminution de 7,9%. Selon le ministre, cette légère diminution s’explique par la réduction de la subvention de l’Etat sur l’exercice budgétaire 2020. Et de signaler que ce budget 2020 traduit également la volonté de la Direction générale de mettre plus d’accent sur la mobilisation de ressources propres qui demeure le plus grand challenge pour l’ANCD pour cette année et les autres années à venir.
AM Touré

Source : 22 septembre

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *