Vous devez respecter le droit d'auteur
Actualité Economie

Aliou Boubacar Diallo : qui veut détruire cette fierté nationale ?

Décidément la réussite de notre compatriote Aliou Boubacar Diallo dérange beaucoup de gens. Après avoir réussi la vente de ses parts dans Wassoul’Or SA, à hauteur de 130 milliards de francs CFA, des mains obscures dont nous tairons les noms pour le moment, font le tour des gazettes de la capitale pour tenter de distiller toute sorte d’informations concernant ce quinquagénaire accompli dans les affaires.
En effet, pour tenter de le détruire, certains de ses anciens partenaires qui ont toujours perdu contre lui essaient, en s’appuyant sur certains de nos compatriotes peu scrupuleux, de mener une sale campagne médiatique visant à le salir aux yeux des Maliens de manière générale. Nous avons refusé de nous prêter à ce jeu après avoir mené nos propres investigations. De quoi s’agit-il ?
Depuis la vente de Wassoul’Or, des acteurs français et allemands travaillent avec certains journalistes locaux et certaines très hautes personnalités politiques pour détruire l’image qu’a construite Aliou Boubacar Diallo au fil des ans. L’homme d’affaires patriote, le milliardaire propre, l’étoile montante de la scène politique, voici l’image que ces personnes tapis dans l’ombre veulent détruire. Pour les étrangers, c’est pour l’empêcher de lever à nouveau des fonds pour ses projets. En ce qui concerne les hautes personnalités maliennes, il s’agit tout simplement de détruire l’image de l’homme qui a terminé troisième de la présidentielle passée.
Nous avons été approchés pour faire croire, selon le texte envoyé qu’Aliou Boubacar Diallo croulait sous les dettes, raison principale de la vente des actions. Or, il ressort de nos recherches que l’homme d’affaires ne doit absolument rien à personne. Au contraire, fort d’un investissement massif pour lancer la production, Aliou B Diallo a plutôt consenti de sacrifier des milliards en prêt à Wassoul’Or SA.
Ainsi, après investigations, il s’avère qu’au moment de la vente de Wassoul’Or, cette société lui devait plusieurs milliards de FCFA qui ont été enregistrés dans les  comptes certifiés lors de son dernier Conseil d’administration. En réalité ABD’Or est très fort en affaires. Mais apparemment, certains de ses anciens partenaires ne digèrent pas qu’il se sépare d’eux. Qui sont-ils ? Ils travaillent aujourd’hui avec des concurrents d’Aliou Boubacar Diallo pour la liquidation de Pearl Gold.
L’autre argument de « l’article d’information » serait que le projet gazier de PETROMA est un mythe. Or qui d’entre nous ne sait pas que Petroma produit du courant à base d’hydrogène depuis 2012. Qui n’a pas assisté à la visite du Ministre Amadou Baba Sy puis récemment de la Ministre des Mines Lelenta Ba ce mois-ci durant laquelle cette dernière ne cachait pas son émotion. Le gaz est bien réel et il intéresse les plus grands groupes du monde. Nos recherches ont démontré que pas plus tard que la semaine dernière, les équipes d’un des plus grands fonds d’investissement du monde étaient à Bamako pour échanger avec Diallo sur son projet. Ces gens ne sont pas des enfants de cœur. Ils viennent que si les choses sont concrètes et dans le cas d’espèce, ils en sont repartis extrêmement satisfaits. De quoi faire peur aux ennemis intérieurs et extérieurs de l’homme fort de la dernière présidentielle.
Finalement, le dernier argument de ces « sources » étranges est la soi-disant implication d’Aliou B Diallo dans l’achat des hélicoptères. Une rumeur distillée récemment et qui est vite morte après l’évidence mise en face des maliens. Selon eux Aliou B Diallo serait même interdit de séjour en France où il risquerait la prison. Malheureusement pour ces gens, une fois de plus, nos investigations ont prouvé qu’Aliou B Diallo a effectué trois passages à Paris durant le mois de juillet 2019 dans l’un des hôtels les plus huppés de France sans aucun problème particulier.
Mais pour le salir, ses détracteurs ne lésinent sur aucun moyen ou subterfuge. Une cabale médiatique s’est mise en place. Certains journaux de la place ont été tentés de céder à l’offre proposée par ces « sources » étranges et étrangères. De notre côté, nous disons non à une cabale infondée. Aujourd’hui, qu’on le veuille ou pas, Aliou Boubacar Diallo est un entrepreneur qui fait la fierté du Mali à l’étranger. Ceux qui ont cru qu’avec la vente de ses actions dans Wassoul’or, s’en était fini pour l’homme sont obligés de se rendre à l’évidence. Aliou Diallo est un entrepreneur chevronné. Petroma Inc crée aujourd’hui  des jaloux qui espèrent nuire à l’homme et éventuellement le lui arracher. Ce qui dérange le plus les détracteurs du PDG Diallo est que les investisseurs de part le monde se bousculent pour prendre part à cette belle aventure prometteuse.
Pour réussir leur coup bas, les étrangers en question mettent à contribution certaines autorités dont nous tairons les noms pour le moment. Ces autorités sans scrupule qui qui ne parviennent pas à faire la différence entre le politique et l’homme d’affaires au point de vouloir abattre un compatriote pour des intérêts politiques inavoués. Pourtant, Diallo, comme le disait le président IBK en 2013, est le modèle d’opérateur minier national à encourager et soutenir. Il est l’un des plus grands pourvoyeurs d’emplois au Mali. Diallo a à son actif plus de 1 000 salariés qui sont tous des enfants de pauvres recrutés sans expériences et qui aujourd’hui sont des modèles de cadres. Un vivier pour le Mali. Sur le plan économique sa contribution en termes d’impôts et taxes représente plusieurs milliards de nos francs.
Cette attitude de certains responsables maliens à vouloir abattre Diallo  est un facteur déterminant à décourager les investisseurs étrangers dont le Mali a tant besoin aujourd’hui. Comment peuvent-ils investir dans un pays qui n’aime pas ses propres fils ?
Aujourd’hui, la fibre patriotique de tout Malien doit parler pour aider Diallo à concrétiser son  nouveau projet gazier au Mali gage de création d’emplois et de richesses pour le pays. C’est pourquoi nous avons décidé de refuser leur offre.
Nous protégeons simplement un Malien honnête dont le seul tort est de réussir aussi bien dans les affaires qu’en politique. Si les « sources » étranges et étrangères essayaient de s’en prendre à nous qu’elles sachent que nous n’hésiterons pas à dévoiler tous les noms. Ce que nous avons à leur dire est d’arrêter cette cabale inutile contre le fils de Kayes, ce multimilliardaire qui a construit sa fortune sur tout sauf les fonds publics.
Aliou Boubacar Diallo est un vieux routier blanchi sur le harnais. Il a le cuir dur. Des attaques et l’adversité ne lui font guère peur. Nous non plus à La Lettre du Peuple.
Youssouf Diallo
Directeur de Publication
La Lettre du Peuple

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *