Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

Aguibou Bouaré, président de la CNDH à propos du covid-19 : “ce virus mortel n’a pas de remède connu à ce jour, il est attentatoire à la vie, premier des droits fondamentaux… “

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), présidée par Aguibou Bouaré a produit un communiqué, le 20 mars 2020, pour appeler les populations à beaucoup plus de vigilance et à l’observance scrupuleuse des mesures prises par les autorités maliennes contre le coronavirus. « Ce virus potentiellement mortel n’a pas de remède connu à ce jour. Il est attentatoire à la vie, premier des droits fondamentaux conditionnant la jouissance effective des autres droits humains », a souligné le président de la CNDH, Aguibou Bouaré.

« La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) suit avec une grande attention l’évolution de la pandémie du COVID 19 à travers le monde. Ce virus potentiellement mortel n’a pas de remède connu à ce jour. Il est attentatoire à la vie, premier des droits fondamentaux conditionnant la jouissance effective des autres droits humains », c’est ce qui ressort du communiqué de la CNDH en date du 20 mars 2020 sous la plume de son président Aguibou Bouaré. En conséquence, la CNDH, a travers ce communiqué, salue les mesures préventives prises par le Gouvernement à la suite de la réunion extraordinaire du Conseil supérieur de Défense tenue le 17 mars courant ; invite le Gouvernement à adopter subséquemment les mesures d’accompagnement permettant, notamment la jouissance par les populations de leur droit au travail, à la santé, à l’éducation, etc. ;  appelle les populations à beaucoup plus de vigilance et à l’observance scrupuleuse des mesures et autres consignes préconisées pour la circonstance. Pour la CNDH, la protection des droits de l’Homme est une responsabilité Partagée.

A. S.

Source : le Républicain

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *