Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Affaire sur l’agression de l’arbitre Boubou Traoré lors des 1/2 finale de la CAF : Ce qui s’est réellement passé – MALI CANAL
Sports

Affaire sur l’agression de l’arbitre Boubou Traoré lors des 1/2 finale de la CAF : Ce qui s’est réellement passé

Le dimanche 23 mai dernier  a eu lieu le match retour des quarts de finale de la coupe de la confédération opposant l’ASC Jaraaf  du Sénégal au Coton Sport du Cameroun. Une rencontre de tension puisqu’elle s’est terminée par l’agression des arbitres en fin de match  suite à des jets de cailloux et autres projectiles par des supporters sénégalais mécontents de l’élimination de leur club.

La fin du match retour des quarts de finale de la coupe de la confédération (CAF) tenu le dimanche 23 mai 2021 au Stade Lat Dior de Thiès, opposant le Jaraaf de Dakar au Coton Sport de Garoua  (Cameroun) a été mouvementée par des supporters sénégalais, par l’agression de l’arbitre Boubou Traoré dit Peny Peny et ses assistants. Ayant été battu par le Coton Sport du Cameroun (1-0) en match aller, le Jaraaf de Dakar s’est imposé à Thiès par le score de 2-1, alors qu’il leur fallait un troisième but pour se qualifier à la coupe de la confédération.

Voyant leur club éliminé de la compétition, les supporters du Jaraaf  mécontents ont commencé à jeter des cailloux sur le corps arbitral. Etant sans défense, l’arbitre principal, Boubou Traoré et ses assistants ont tenu 5 minutes durant, face à ces supporters hooligans avant l’arrivée des forces de l’ordre sur place.

Après avoir secouru  l’arbitre principal Boubou Traoré, blessé à la tête, et ses assistants du Mali et du Burkina, les agents des forces de sécurité sénégalais accompagnés des dirigeants de la fédération sénégalaise de football les ont conduit à l’hôpital pour des soins, heureusement il y a eu plus de peur que de mal.

Le 25 mai dernier, le club ASC Jaraaf a fait un communiqué pour présenter des excuses à l’ensemble du mouvement sportif, particulièrement à la CAF,  à la fédération sénégalaise de football tout en montrant sa compassion à l’endroit des arbitres du match et condamner ces réactions de violence.

De son côté, la fédération sénégalaise de football dans un communiqué dit « regretter profondément ces incidents ayant occasionné une blessure de l’arbitre de la rencontre ». « Et tient a affirmé sa volonté ferme de combattre certains comportements d’une autre époque venant de pseudo-supporters, ennemis du football qui ternissent l’image et la crédibilité du jeu et les performances des vrais acteurs et clubs ». Dans cette même dynamique, la FSF assure qu’elle  prendra toutes les mesures idoines afin de renforcer la sécurité dans les stades et de protéger l’ensemble des parties prenantes dans le fair-play et la sportivité.

La CAF à son tour à  travers son Secrétaire Général, M. Veron Mosengo Omba a réagi dans un communiqué datant du 25 mai dernier sur l’agression des arbitres pour exprimer son indignation. « Ces actes d’incivilité ne sauraient être tolérés. Ils n’ont pas leur place dans le football, mais malheureusement ils ont tendance à se généraliser sur les terrains. La CAF se réserve le droit de revoir à la hausse les barèmes de sanctions pour ces actes » a déclaré Mosengo Omba.  Tout en profitant de l’occasion pour confirmer son intention de faire des propositions de réformes en profondeur des organes juridictionnels de la CAF qui lui permettent d’agir plus efficacement.

De l’autre côté, la fédération malienne de football dans un autre communiqué datant du 26 mai 2021 a condamné fermement cet acte abject qui n’honore ni le club ASC Jaraaf encore moins le football africain. Elle s’associe aux actions initiées par la CAF pour cerner tous les contours de ce malheureux événement afin de prendre des sanctions qui s’imposent contre les personnes qui y sont impliquées.

De nos jours, l’arbitre principal Boubou Traoré et ses assistants se portent bien.

Vive le sport sans violence !

Par Safiatou Coulibaly LE SURSAUT

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur