Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Affaire CAFO : La Cour suprême tranche en faveur de Oulématou Sow – MALI CANAL
Vous devez respecter le droit d'auteur
Société

Affaire CAFO : La Cour suprême tranche en faveur de Oulématou Sow

La Cour suprême du Mali a tranché en faveur de la tendance Mme Dembelé Oulématou en rejetant la demande Rabat de l’arrêt n°389 du 30/12/2019 de la deuxième chambre civile de la Cour suprême du Mali. Maintenant, l’heure est à l’installation du bureau légal au siège de ladite structure.

Le bras de faire judiciaire opposant le clan Oumou Touré, représenté par Fatoumata Cissoko dite Fanta Damba, au bureau dirigé par Mme Dembelé Oulématou Sow, est clos. La Cour suprême a encore tranché en faveur du bureau dirigé par Oulématou Sow.

En effet, suite à l’arrêt n°389 du 30/12/2019 de la deuxième chambre civile de la Cour suprême du Mali confirmant le jugement du tribunal de la Commune III qui a reconnu le bureau conduit par Mme Dembelé, Mme Fanta Damba a saisi la Cour suprême pour Rabat dudit arrêt.

Dans son arrêt du 28 janvier, la Cour, selon la grosse mise à notre disposition, en la forme, a reçu la requête. Au fond, elle l’a rejetée. Ce qui confirme la victoire de la tendance Oulématou Sow conformément à l’arrêt n°389 du 30/12/2019 de la deuxième chambre civile de la Cour suprême du Mali. La décision a été bien appréciée par le camp gagnant. « Bonjour à toutes les femmes de la CAFO de l’intérieur comme de l’extérieur !! C’est avec un grand soulagement et une grande joie que je vous transmets la grosse du Rabat d’arrêt no 01 du 28 janvier 2021, en notre faveur. Dieu soit loué ! Qu’il nous donne la force, l’énergie et le courage de travailler ensemble dans l’union, la concorde et la solidarité. J’espère de tout mon cœur que les Autorités du Mali seront à nos côtés pour l’application stricte et diligente de ladite grosse. Salutations militantes ! », c’est le message que Mme Dembélé Oulématou Sow a envoyé à ses camarades du bureau.

Après cette victoire, il revient aux autorités transitoires de prendre leurs responsabilités afin d’installer le bureau légal, confirmé par la justice malienne.

Boureima Guindo

Source : LE PAYS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *