Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Affaire Birama Touré : les balivernes de Karim Kéita – MALI CANAL
Politique

Affaire Birama Touré : les balivernes de Karim Kéita

Pour une des rares fois, le fils du président Ibrahim Boubacar Kéita, Karim, s’est prononcé sur l’affaire Birama Touré dans laquelle il est largement cité. Lors du meeting qui a lancé courant week-end dernier sa campagne électorale dans le cadre des législatives prochaines, le candidat du RPM et colistier de dame Djila de l’Adema –PASJ et Hadi Niangadou du MPM, a rejeté les accusations sur lui portées et estime que les proches du disparu qui haussent le ton, sont juste des ‘’nostalgiques’’

‘‘Ce que je vais vous dire, ces derniers temps il y a des rumeurs qui courent m’accusant d’être à l’origine de la disparition de quelqu’un dans l’une de nos grandes familles… ehhhh ! Si un membre de la famille disparaît et ce n’est que 3 ans après que l’on demande à savoir où il se trouve… Ils disent que c’est moi l’auteur. C’est faux, ils mentent. Ce que j’ai compris dans tout ça, en juillet dernier j’ai été à Sourakala pour voir mes grand- pères, et nous avons eu de belles causeries, ce que j’ai compris, ils sont tout simplement nostalgiques de la plaisanterie entre grand-père et petit fils’’ (traduction libre). Voici en substance ce qu’a dit Karim Kéita cherchant difficilement ses mots sous cette tribune à propos de l’affaire Birama Touré. Il délire, et pour cause…

Sourakala ou Touréla, il s’agit bien de cette même grande famille en Commune II dont relève le disparu Birama Touré.  Et, l’on se rappelle, au moment où Karim Kéita y effectuait sa visite de juillet dernier, l’affaire était déjà devant un tribunal à Bamako. Celui qui qualifie les faits de rumeurs de dernières minutes, était la même personne qui avait saisi la justice pour se blanchir.

En juillet 2019, Karim Kéita a effectivement rendu visite à la chefferie Tourela. Si le visiteur n’a pas été assez bavard sur l’objet de son déplacement, son hôte sous le feu des critiques et des interrogations a tenu à faire le point : ‘‘Il est arrivé à l’improviste sous la pluie aux environs de 16 heures ce 9 Juillet 2019 et a dit qu’il est venu saluer. Par rapport à l’affaire Birama, je ne lui ai accordé la moindre bénédiction’’, a dit le patriarche Touré face à la presse soutenant que la question a été bien abordée lors de cette visite : ‘‘Il a rejeté toute responsabilité. Alors nous lui avions demandé de nous aider à le retrouver (Birama Touré). Je précise que ce n’est pas lui qui a évoqué la question, mais nous’’.

Loin du vestibule de la chefferie Tourela en commune II, en Commune II au tribunal de grande Instance, l’affaire était en débat et Karim Kéita qui y avait introduit une plainte pour diffamation contre les journalistes Adama Dramé de ‘‘Le Sphinx’’ et Mamadou Dadié Sacko dit Saxe de la RFM, a été débouté le 19 juillet. Ses avocats qui avaient fait promesse de faire appel, ne l’ont pas fait. On attend encore.

Aussi dans les colonnes du bihebdomadaire ‘‘Mali Tribune’’ et toujours en juillet 2019, Karim Kéita s’’était s’exprimé sur la question où il a dit n’avoir ‘‘’éliminé personne.’’ Et dire que c’est la même affaire que le fils du président IBK appelle rumeurs de dernières minutes.  Balivernes, s’insurge-t-on.

Source : La Sirène

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur