Actualité Politique

Affaire Birama Touré : enfin le bout du tunnel ?

C’est l’espoir qu’on peut se faire car les trois personnes les plus bavards dans l’affaire de disparition de mon confrère se sont retrouvés à Paris et seraient près à venir par vol lundi 24 juin à 22h pour aller au tribunal pour témoigner dans l’affaire de disparition de Birama.
Il s’agit de gauche à droite de :
– L ex Inspecteur de Police Papa Mambi Keita qui a eu à conduire les enquêteurs préliminaires au lendemain de la disparition de Birama Touré avant de fuguer en France. Il a affirmé au cours de son exil au Journal le Sphinx que les indices qu’il a, confirment que Birama Touré n’est plus en vie. Alors, il sait des choses sur la disparition de mon confrère. Il faut que la justice l’écoute.
– Au milieu, c’est Mamadou Diadiè Sacko dit Saxe, directeur et promoteur de la radio RFM. Il est engagé selon ses dires et faits pour la lumière sur la disparition de Birama Touré. Il a animé et fait animer des émissions pour incriminer le fils du président de la République, l’honorable Karim Keita qui, selon ses sources et interviewés, serait l’instigateur de l’enlèvement et l’assassinat de Birama Touré. Cette émission passée sur sa radio qui accuse le député de la Commune II a valu pour Saxe, une convocation devant le juge le 25 juin, c’est-à-dire mardi sur une plainte de Karim Keita pour diffamation. En clair, pour Karim Keita, Saxe a donné une tribune à Adama DRAME pour l’accuser gratuitement. Alors, il demande en droit, que les preuves soient apportées. Ce qui est normal lorsqu’un média ouvre ses ondes à des personnes, la responsabilité des annonces, selon la loi sur la presse et les délits de presse, incombe l’organe qui ouvre ses lignes ou ses ondes.

Alors, lui au tribunal nous permettra certainement d’avancer dans le dossier pour retrouver Birama.

-Le dernier est le journaliste Adama DRAME du Sphinx. Lui aussi a fuit le pays il y a plus de deux ans et dit être en insécurité suite à ces révélations qui accusent le fils du président IBK. Il a donné dans les colonnes de son journal les détails de la disparition et accuse ouvertement les services de la DGSE, à la solde de Karim Keita. Son témoignage sera capital pour l’éclosion de la vérité.

Conclusion : C’est donc un rêve désespéré qui se réaliserait si ces trois figures clés qui ont reçu chacun une convocation se présentaient au juge pour TOUT DÉBALLER et qu’on en finisse pour de bon. Si c’est Karim, la loi tranchera et dans le cas contraire, on saura au moins la vérité et chacun en ce qui le concerne payera.

DURA LEX SED LEX.

J’ai signé.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur