Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

Affaire Adama Sangaré : Elan de solidarité autour du maire du District !

L’arrestation de Adama Sangaré, maire du District et d’autres (les maires de Baguinéda, de Mountougoula et deux élus de la commune I) continue de susciter colère, indignation et incompréhension chez ses partisans.

Après Collectif des femmes travailleuses de la Maire du District de Bamako et le Syndicat Mixe de l’Inter collectivités « Grand Bamako », qui avait décrété une grève de 7 jours (du 4 au 10 nombre dernier). C’était au tour des clubs de soutien de Adama Sangaré de manifester leur colère à travers l’organisation d’un meeting, le jeudi dernier, à la Bourse du travail de Bamako.

Plusieurs dizaines de manifestants ont envahi, le jeudi dernier, l’Esplanade  de la Bourse du travail de Bamako  pour affirmer leur soutien au maire du district, Adama Sangaré, incarcéré depuis deux semaines dans le cadre l’affaire dite des  « opérations de dépense effectués par la société énergie du Mali (EDM-SA) pour les exercices 2012, 2013, 2014 et 1er semestre de 2015 ».   Ces manifestants issus des clubs de soutiens étaient venus de toutes les communes de la capitale pour dénoncer les conditions d’arrestation de leur mentor.  Sur les pancartes  des participants à ce meeting, on pouvait  lire : « Libérez Bamako, nous sommes tous Adama Sangaré » ; « Non à l’injustice et de la vengeance politique, libérez Adama Sangaré » ; « Les marchés de Bamako disent non à l’arrestation du maire du district »…

Le porte-parole des clubs de soutien, Abdoulaye Diarra dit Arapha, explique : « Nous sommes sortis aujourd’hui pour réaffirmer notre soutien au maire du district incarcéré. Nous manifestons notre mécontentement contre la manière dont la procédure judicaire est menée contre notre maire ».

Les partisans du Maire du district souhaite sa libération immédiate afin qu’il puisse vaguer à ses occupations de gouvernance de la capitale malienne.  «  Nous avons confiance à la justice, c’est pourquoi que nous pensons qu’elle pouvait mettre le maire sur contrôle judiciaire  pendant que l’enquête  suit son cours comme dans d’autres pays démocratiques. Nous demandons à la justice de travailler sur la base de la loi malienne », a déclaré Mamadou Diarra, porte-parole des jeunes qui soutiennent l’édile Adama Sangaré.

Mohamed Sylla

 

sourc laube

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *