Vous devez respecter le droit d'auteur
Société

ADR: ‘‘ le CNID, le MPR ne sont pas des opposants, mais des agitateurs ‘‘

L’Alliance des démocrates rénovateurs (ADR) a tenu un point de presse hier lundi sur la situation socio-politique du Mali. Malgré son appartenance à l’Opposition, ce regroupement soutient l’arrêt de la Cour. Toutefois, il admet son invalidation dans certaines localités si la mesure est en mesure d’apporter la stabilité.

 

 

Des responsables de l’Alliance des démocrates rénovateurs étaient face à la presse à la Pyramide de souvenir de Bamako pour aborder les problèmes socio-politiques dont le pays est confronté, depuis quelques semaines.
Créé en décembre 2016, ce regroupement de 18 formations politiques dirigé par Tamba DANGNOKO conteste vigoureusement de certains partis de l’Opposition en soutenant l’arrêt de la Cour constitutionnelle très contestée dans le pays.
« L’ADR pense que malgré des contestations justifiées dans certaines circonscriptions électorales, en commune V du district de Bamako, les résultats du 2e tour des législatives n’ont fait que confirmer ceux du 1er tour qui plaçaient l’honorable Moussa Timbiné en tête. De ce point de vue, l’ADR soutient en tant que regroupement républicain, l’arrêt de la Cour constitutionnelle » a affirmé le président Tamba DANGNOKO. Mais pour la paix, la stabilité, l’ADR approuve la résolution de la CEDEAO sur le Mali qui a décidé notamment la démission immédiate des députés dont l’élection est contestée.
Malgré son appartenant à l’Opposition, l’ARD ne porte pas dans son cœur le combat du Mouvement du 5 juin Rassemblement des forces patriotiques. À comprendre le président DANGNOKO, des membres du M5 sont des arrivistes de l’Opposition.
« Ceux qui s’agitent au sein du M5 sont des contestataires. Ils ne sont pas de l’Opposition. Officiellement, ni le CNDI ni le MPR n’a fait les démarches administratives pour être membres de l’Opposition. Donc, je ne les considère pas comme des opposants », a déclaré Tamba DANGNOKO.
De même, l’imam Mahmoud DICKO, personnalité morale du M5-RFP, n’est pas conséquent, a indiqué le conférencier. Parce que lorsqu’en 2018 rappelle-t-il, ils manifestaient contre l’arrêt de la Cour constitutionnelle sur l’élection présidentielle, DICKO est parti leur demander d’arrêter les marches au motif que le contexte n’était pas opportun. Ainsi, s’étonne-t-il de la réaction de cet imam devant le M5.
Dans tous les cas, selon le vice-président de l’ADR, le Dr Almoubarack Ag Oumar, la solution à cette crise passera par une recette nationale. Mais pour cela, il faut que l’ensemble des acteurs acceptent un dialogue franc et sincère en vue d’aboutir à un accord politique de gouvernement.
Par ailleurs, le regroupement de l’Opposition a annoncé qu’il tiendrait bientôt une marche pacifique pour exiger des autorités de redoubler d’efforts pour la libération de Soumaila Cissé.

Par Sikou BAH

Source : INFO-MATIN

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *