Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Adama Ben Diarra : « ceux qui ont voulu casser notre dynamique ont mordu la poussière » – MALI CANAL
Régions

Adama Ben Diarra : « ceux qui ont voulu casser notre dynamique ont mordu la poussière »

« YEREWO« était encore « DEBOUT SUR LES REMPARTS », vendredi 22 janvier 2020, au Carrefour des jeunes. En effet, il s’agissait de réagir après la répression de leur marche du 20 janvier.

L’honorable Moussa Diarra a souligné que le mouvement « YEREWOLO » est composé de patriotes engagés qui luttent pour bouter hors du Mali, l’impérialisme et le néocolonialisme. Il a indiqué qu’ils ont déposé au gouvernorat, le 19 janvier, une lettre d’information, pour leur marche du 20 janvier. On leur a opposé un motif, qui selon eux, ne tenait pas, puisqu’ils avaient pris toutes leurs précautions contre le COVID -19

Adama Ben Diarra a déclaré que ceux qui ont voulu casser leur dynamique ont mordu la poussière, car, Ils sont encore plus déterminés à relever le défi générationnel. Il a affirmé au public: « Modibo Kéita est fier de vous, parce que sa fille est parmi vous. » la fille de l’ancien président de la République, Modibo Kéita, qui était dans l’assistance, s’est levée pour saluer les journalistes. Parlant de l’organisation de leur marche réprimée, il a soutenu : « il y a eu un tremblement de terre à Paris, le 19 janvier et un tremblement de terre à Koulouba. » Le peuple malien, a-t-il dit, a lancé le processus de libération du pays. « Organisons-nous et lançons l’assaut final, a-t-il laissé entendre, pour la libération de la patrie ». Il a parlé des blessés, dont l’un a été retrouvé avec une double fracture.

Les personnes arrêtées, a-t-il ajouté, ont été libérées. Adama Ben Diarra a fait savoir qu’ils « continueront la lutte jusqu’au bout »
Pour Kémi Séba, cette répression montre qu’ils sont sur la bonne voie. Il a parlé d’un motif fallacieux constitué par le Covid-19. La France-Afrique, a-t-il dit, est pire que le Coronavirus.

Le meilleur moyen pour lutter contre la France-Afrique, c’est le panafricanisme, la solidarité, le refus de la corruption… La présence française, a-t-il dit, est un crime contre l‘humanité. Le Mali, selon Kémi Séba, est une terre de souveraineté, pas de colonialisme. Il a signalé que si la Russie devait remplacer la France, il faudrait que ce soit sur la base d’un contrat qui préserve la dignité. S’adressant à la France, il a affirmé que son départ arrivera si c’est nécessaire, pour la libération de l’Afrique.

Sidiki Kouyaté a indiqué qu’être au CNT, n’empêche pas de se battre pour ses convictions. Pour lui la présence française n’a fait qu’augmenter les troubles au Mali.

Le journal

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur